Accueil » ACCORD DE FILIÈRE « CHÊNE » – l’appel du Président de France Bois Forêt – Filière Forêt-Bois

ACCORD DE FILIÈRE « CHÊNE » – l’appel du Président de France Bois Forêt – Filière Forêt-Bois

Posted Posted in a-la-une, Actualités

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Paris, 8 septembre 2022

Chers amis, chers collègues,

 

L’Accord de filière « Chêne » signé le 17 février dernier vise à apporter une réponse opérationnelle aux difficultés d’approvisionnement de nos scieries, tout en ménageant les intérêts de nos sylviculteurs, producteurs de bois. Cette réponse comporte 2 volets : le développement de la contractualisation comme objectif de moyen et de long terme, et le label UE comme principal levier de court terme en ce qui concerne les ventes groupées.

Dans un contexte de reprise mondiale chaotique et de tensions persistantes sur les marchés du bois, plus que jamais, il faut resserrer nos rangs, à un moment où, par ailleurs, se joue l’avenir de nos forêts face aux conséquences du changement climatique. Nous devons préserver le futur de cette ressource d’une grande valeur économique et patrimoniale.

Depuis quelques mois, les signataires de l’accord sont résolument engagés à réaliser le plan d’actions collectif. Je les en remercie et les invite à poursuivre dans la même direction. L’automne est traditionnellement un moment clé pour la commercialisation des coupes de bois. C’est pourquoi j’invite tous les produc-teurs, propriétaires sylviculteurs de forêts privées ou publiques, qui prévoient de mettre des coupes en marché cette année et dans les mois qui viennent, et qui souhaitent la valorisation de leurs bois dans nos territoires, à se rapprocher au plus tôt de leurs opérateurs habituels (coopératives, gestion-naires, experts forestiers, ONF, exploitants forestiers…) et à leur indiquer clairement leur préférence selon les cadres disponibles : contrats mutualisés, label UE…

Les efforts consentis par tous à court terme pour mieux aligner offre et demande grâce à ce dialogue renforcé permettront d’assurer, à moyen et long terme, l’approvisionnement de la filière bois et la souveraineté industrielle françaises, seuls garants dans la durée de l’intérêt économique et écologique de la produc-tion de bois d’œuvre au service de l’avenir de nos forêts.

Merci d’avance de votre engagement.

 

Jean-Michel SERVANT,
Président de France Bois Forêt

 

Partager cet article : [Sassy_Social_Share]