Accueil » Les lauréats 2020 (1ère édition) – ATRIUM

LES LAURÉATS DU CONCOURS
FORÊT, BOIS ET CONSTRUCTION 2020
(1ÈRE ÉDITION)

La Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine sous l’égide de la Fondation de France et le magazine Atrium, patrimoine et restauration ont organisé la première édition du concours Forêt, Bois et Patrimoine.

Le jury présidé par Marie-Amélie Tek, Architecte du Patrimoine, était composé de Michel Druilhe, président de la Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine, de Philippe Gourmain, expert forestier, de Dominique de la Rochette, déléguée aux relations extérieures de la Fédération nationale des communes forestières, de Julien Montier charpentier-menuisier monuments historiques représentant le Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques, et de Bernard Lechevalier, rédacteur en chef du magazine Atrium, patrimoine et restauration.

Sept réalisations dans quatre catégories ont été remarquées et récompensées par la Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine.

> 1er prix catégorie Patrimoine monumental et religieux (doté de 4 000 €)

> 1er prix catégorie Patrimoine monumental et religieux (doté de 4 000 €)

Château d’Harcourt

Objet : reconstruction intégrale du pont en bois reliant la basse-cour à la partie haute du château
Date de construction : XIIe siècle
Localisation : Harcourt (27)
Ressource : les bois utilisés sont choisis directement par les charpentiers en liaison avec le maître d’ouvrage, en tentant chaque fois que possible de les trouver sur place. Charpentiers sans frontières a donc pu, en accord avec les gestionnaires du domaine d’Harcourt, choisir quinze chênes.
Le débardage s’est effectué à cheval par une entreprise locale.

Le château d’Harcourt, dont la construction remonte au XIIème siècle, appartient au Conseil départemental de l’Eure.

Cet édifice fortifié présente des vestiges ayant un intérêt majeur pour l’histoire de la Normandie. En 2018, l’association Charpentiers sans frontières a entrepris de reconstruire le pont de bois reliant la basse cour à la partie haute du château. Ce pont de 23 m de long a été reconstitué selon des méthodes ancestrales de charpenterie à la main et les bois sont issus du domaine d’Harcourt. Ce chantier ambitieux a aidé à la sauvegarde de ce savoir-faire et a permis, au travers d’une démarche respectueuse de l’environnement, de dynamiser la visite du lieu. L’association Charpentiers sans frontières a reçu le premier prix 2020 dans la catégorie patrimoine monumental du concours Forêt bois et patrimoine organisé par le magazine Atrium Patrimoine et la fondation France Bois Forêt pour notre patrimoine.

> 1er prix catégorie Patrimoine de proximité (doté de 4 000 €)

> 1er prix catégorie Patrimoine de proximité (doté de 4 000 €)

L’Ermitage de la petite abbaye

Objet : maison rurale du XVIe siècle en état d’abandon, récupérée avant démolition en 2012, démontée et remontée en 2013, progressivement restaurée et servant de chantier de démonstration des techniques traditionnelles pour l’association Maisons paysannes de France (torchis, bétons de chanvre, terre-paille…)
Date de construction : XVIe siècle
Localisation : Maisons-en-Champagne (51)
Ressource : l’ossature du bâtiment est entièrement en chêne. Les menuiseries d’origines récupérables ont été replacées (fenêtres à fléau bois, serrures en bois…). Des éléments de modernité ont été introduits dans le respect du développement durable : toiture doublée de laine de bois et volige de peuplier grisard d’une scierie locale, pas de gouttières mais drain extérieur pour la gestion des eaux de pluie,
toile goudronnée périphérique pour les remontées capillaires.

> 1er prix catégorie Lauréat Patrimoine & Modernité (doté de 4 000 €)

> 1er prix catégorie Lauréat Patrimoine & Modernité (doté de 4 000 €)

Château de Brie-Comte-Robert

Objet : construction d’une loge de taille de pierre dans la cour du château
Date de construction : XIIe siècle
Localisation : Brie-Comte-Robert (77)
Ressource : l’entreprise du charpentier Hans Février est située à Château-Thierry. L’abri en bois est construit en sapin de pays (scierie Socobois, 10).
Le bardage est identique aux bâtiments contemporains (scierie Roëser à Crécy-La-Chapelle, 77).

L’engagement des bénévoles de l’association Les Amis du Vieux Château a permis la renaissance d’un témoignage de l’architecture castrale du Moyen Âge à travers le développement d’un espace de médiation culturelle au cœur de la ville. Dans ce contexte, la construction d’une loge des tailleurs de pierre a été récompensée en 2020 par le premier prix, doté de 4 000 euros, dans la catégorie patrimoine et modernité attribué par le jury du prix Forêt, Bois et Patrimoine organisé par le magazine Atrium, patrimoine et restauration et la fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine.

> Prix Coup de cœur du jury (doté de 2 000 €)

> Prix Coup de cœur du jury (doté de 2 000 €)

Tour d’observation du Général Mangin

Objet : restitution d’une tour d’observation de la première guerre mondiale
Date de construction : XXe siècle
Localisation : Puiseux-en-Retz (02)
Ressource : structures architecturée en pin Douglas Français et mélèze. Restitution réalisée avec des entreprises du département et des architectes locaux