Accueil » Les lauréats 2021 (2e édition) – fondation FBF

LES LAURÉATS DE L’APPEL À PROJETS
2021 (2e ÉDITION)

Le Comité exécutif de la fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine sous l’égide de la Fondation de France et le Conseil d’Administration de France Bois Forêt ont désigné le 15 décembre 2021, à l’issue de l’analyse des 19 dossiers reçus, les 7 lauréats de la deuxième édition 2021 de la fondation.

La fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine tient à remercier chaleureusement les 19 porteurs de projets qui ont proposé des programmes de restauration variés mettant tous en avant l’usage de bois issus de forêts françaises gérées durablement. Nous vous invitons à redécouvrir TOUS ces projets en consultant la page suivante : https://franceboisforet.fr/lappel-a-projets-les-projets-presentes/

> LE CHÂTEAU DE SACONEY, Pomeys (69)

Lauréat, le château de Saconay

Réfection de la charpente, couverture, zinguerie et ornements du donjon du château ainsi que de son échauguette et en option de la tour médiévale du midi. Ce projet s’inscrit dans un programme de restauration de l’édifice commencé en 1980 et devant se poursuivre encore de nombreuses années. Une tour et près de 800m2 ont déjà été refaits. Après ce programme, il restera 4 tours et quelques bâtiments annexes.

> LA FERME DES ARCES DE MORTEAU, Nancray (25)

Lauréat, La ferme des Arces de Morteau

Ce projet consiste en la restauration du pan est de la toiture d’une ferme traditionnelle du Haut-Doubs, démontée de son lieu d’origine puis remontée au milieu des années 1980 sur le site du Musée de plein air de Maisons comtoises de Nancray. Cette toiture, charpente et couverture, est constituée entièrement de bois.

> PATRIMOINE BÂTI DE LOKA ET BONIVILLE, Papaïchton (97-Guyane)

Lauréat, Réhabilitation du patrimoine bâti de Loka et Boniville

L’objectif est de préserver un patrimoine local constitué de 2 maisons (ou « cases ») traditionnelles de la communauté « aluku » à l’architecture unique, porteuse de l’histoire et de la culture locale pour les habitants et les générations futures de Papaïchton, commune isolée de Guyane française. 

> CHÂTEAU D'AUMONT, Boulogne-sur-Mer (62)

Lauréat, restauration du pont-levis du château d'Aumont

Le château d’Aumont ou actuel Château-Musée fut construit sous la commande de Philippe Hurepel entre 1227 et 1231, en même temps que les fortifications. Il fut ensuite profondément modifié lors des conflits armés de l’époque moderne. Il fut adapté à l’artillerie au début du 16ème siècle. L’occupation anglaise et la reconquête par le Royaume de France ont induit de profondes modifications de ses dispositions.

> ÉGLISE COMMUNALE SAINT-MAURICE, Brabant-le-Roi (55)

Lauréat, église communale Saint-Maurice

  • Réfection de la toiture et remplacement des ardoises disparues et fixation des celles qui ont été déplacées.
  • Réfection du portail ouest, joints actuels retirés, nouveaux joints à la chaux, protection contre l’humidité
  • Création d’une aération naturelle dans le bâtiment par ouverture d’un vitrail et sacristie

Le but est de préserver l’édifice de l’humidité au niveau de la toiture et de la façade 

> ÉGLISE SAINT-AUBIN, Germenay (58)

Lauréat, restauration du parquet de l'Église Saint-Aubin

Réfection en totalité du parquet de l’Eglise de Germenay soit 162m2. Restauration à l’identique.

  • Restaurer à l’identique avec du bois massif (chêne) provenant de forêts françaises.
  • L’ancien parquet sera démonté et un neuf sera posé sur des lambourdes. Les bancs seront cloués sur chaque lambourde avec des pointes à parquet invisible.

> L'HÔTEL-DIEU DE GALANDE, Senlis (60)

Lauréat, l'Hôtel-Dieu de Galande

L’ancien hôtel-Dieu de Galande se situe dans le centre historique de Senlis, sur un des axes historiques de la ville, la rue du Châtel. Le bâtiment, aujourd’hui composé d’une aile principale est-ouest et d’un retour vers le sud, était au XIIIème siècle une grande nef de trois vaisseaux se terminant par une abside à l’est et surmontée d’un clocher à l’ouest. Le collatéral sud, disparu au XIXème siècle, laisse aujourd’hui les arcades ouvertes sur le jardin médiéval.