Accueil » SIA 2022 : le salon des retrouvailles

SIA 2022 : le salon des retrouvailles

Posted Posted in La Lettre B

Après l’interruption de 2021, les forestiers ont répondu présents pour l’édition 2022 du Salon international de l’agriculture (SIA). L’occasion de faire découvrir les nombreuses facettes de la forêt à un public de tous âges et venu en nombre. Et de faire passer quelques messages.

Les enfants ont été nombreux à découvrir la forêt sur le stand tout bois des Forestiers privés de France et de l’Interprofession nationale France Bois Forêt. Photo : Plan Rapproché

Deux ans que les forestiers français n’avaient retrouvé les visiteurs de la plus grande ferme du monde ! C’est chose faite. Malgré de strictes conditions sanitaires, le Salon international de l’agriculture (SIA) s’est finalement tenu, à Paris, du 26 février au 2 mars. L’occasion pour France Bois Forêt et Fransylva, au côté de l’ONF, de renouer avec les traditions d’accueil et de pédagogie.
Venus des huit coins de l’Hexagone, les représentants des forestiers privés et de l’Interprofession ont eu à cœur de faire découvrir à des milliers de visiteurs les majestueuses forêts françaises et les possibilités infinies offertes par le matériau bois. Illustration : le stand !

Un stand exemplaire
Accueillant du mobilier en Douglas ayant déjà servi à plusieurs stands FBF depuis trois ans, l’espace entièrement modulable et recyclable était intégralement fait de poutres, de panneaux et d’un plancher 100 % en bois français issu de forêts certifiées PEFC. Huit jours durant, des milliers d’élus, de professionnels, de curieux, de familles se sont pressés autour des forestiers. « Les Français manifestent une grande curiosité vis-à-vis de la forêt, comme espace naturel, espace de production de bois, voire puits de carbone », confirme Antoine d’Amécourt, président de Fransylva.

Salon international de l’agriculture à Paris, vendredi 4 mars 2022 : le Contrat d’objectifs et de performance 2022-2026 du Centre national de la propriété forestière (CNPF) est signé par, de gauche à droite, la présidente du CNPF, Anne-Marie Bareau, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, et la directrice générale du CNPF, Claire Hubert. Photo : Florence Fournier

Un public pluriel
Pour répondre à toutes les attentes, les animateurs de France Bois Forêt et Fransylva ainsi que ceux de tous les partenaires présents (CNPF1, UCFF2, FNEDT3, UICB4) ont fait feu de tout bois. Les professionnels ont pu assister à de nombreux ateliers thématiques sur des sujets aussi divers que le Label bas-carbone, la politique forestière européenne. Directement auprès des forestiers, le grand public a pu s’informer sur les emplois et les métiers de la forêt. Nombreux en cette période de vacances scolaires, les enfants étaient très attendus. L’atelier « Dessine-moi ta forêt » a permis, grâce au dessin, à nombre de jeunes visiteurs d’éveiller leur imaginaire autour de la forêt. Grâce à un jeu de société conçu pour l’occasion, petits et grands ont pu tester leurs connaissances des milieux forestiers.

Réunis sur le stand des forestiers et autour du Manifeste de la filière forêt-bois, Élections nationales 2022,de gauche à droite : Gérard Larcher, président du Sénat ; Antoine d’Amécourt, président de la fédération Forestiers privés de France (Fransylva), conseiller régional et maire d’Avoise (Sarthe) ; Anne-Marie Bareau, présidente du Centre national de la propriété forestière (CNPF) ; Bertrand Servois, président du bureau de l’Union de la coopération forestière française (UCFF) ; Jean-Michel Servant, président de l’Interprofession nationale France Bois Forêt ; Luc Charmasson, président du Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois). Photo : Plan Rapproché

Le manifeste de la filière
Très couru par le monde politique, le SIA a aussi été l’occasion pour l’ensemble de la filière de faire passer quelques messages et, surtout, de partager son manifeste et ses 23 propositions (voir pp. 6 à 9) avec l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle à venir. « Nous avons largement expliqué et diffusé le Manifeste de la filière forêt-bois 2022 », poursuit Antoine d’Amécourt.
Ou comment développer les usages du bois, adapter les forêts sur le long terme, renforcer l’attractivité de la filière tout en rapprochant les citoyens des forestiers. Tout un programme en cette veille d’élections présidentielles, puis législatives !


1 Centre national de la propriété forestière.
2 Union de la coopération forestière française.
3 Fédération nationale entrepreneurs des territoires.
4 Union des industriels et constructeurs bois.


> Téléchargez le manifeste de la filière forêt-bois, Filière Forêt-Bois, enjeux et défis pour la souveraineté nationale

Partager cet article : [Sassy_Social_Share]