Transformer le bois

Photo : FIBRA

La transformation du bois représente :

  • 1 500 entreprises de transformation du bois
  • 50 000 salariés
  • 8 millions de mètres cubes de sciages produits en 2016 : 83% de résineux et 17% de feuillus
Photo : France Bois Régions, France Bois Forêt, Plan Rapproché

I – La première transformation du bois

La première transformation est une activité ancrée dans les territoires. On recense plus de 1 500 scieries en France avec près de 50 000 salariés.

Directement issu de la forêt, le bois dont on a ôté le houppier (branchage) avant sa vente est appelé grume. À son arrivée en scierie, la grume est stockée dans un parc où elle sera écorcée puis triée selon les classes d’usages (bois d’œuvre, bois d’industrie ou bois-énergie). Le bois va être tronçonné en pièces. Il sera ensuite raboté sur une ou plusieurs faces en fonction de la commande puis séché.

Lorsque le bois est destiné à l’ameublement, il peut être finement découpé en feuilles (tranchage) ou en bandes (déroulage).

Production de bois-énergie : la scierie peut également fabriquer du bois déchiqueté qui sera valorisé en panneaux de fibres ou en pâte à papier.

Au-delà du sciage et des premiers débits, le reste de la matière première et des sous-produits est à son tour valorisé par les industriels. Ces produits sont également triés en fonction de leur qualité et de leur usage pour être transformés en bois-énergie, pâte à papier…

À l’occasion du Carrefour international du bois en 2014, la Fédération nationale du bois a lancé la campagne Préférez le bois français et la marque bois français qui visent à valoriser les bois cultivés et transformés en France.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur preferez-le-bois-francais.fr

Source : Fnbois.com
Photo : France Bois Régions, France Bois Forêt, Plan Rapproché

II – La seconde transformation du bois

La seconde transformation consiste à conférer une valeur ajoutée aux produits bois issus de la première transformation et à les mettre à disposition des consommateurs. On retrouve notamment le panneau, le meuble, le parquet, le bardage…

La seconde transformation va ainsi permettre de fabriquer des produits pour la construction bois, la rénovation et l’aménagement intérieur par exemple.

Pour en savoir plus sur la seconde transformation, retrouvez des liens utiles ci-dessous :

  • CODIFAB (Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois) : codifab.fr
  • UIBC (Union des industriels et constructeurs bois) : uicb.pro
  • FBIE (France Bois Industries Entreprises) : fbie.org
  • UFME (Union des fabricants de menuiseries extérieures) : ufme.fr
  • Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) : capeb.fr
  • UMB-FFB (Union des métiers du bois-Fédération française du bâtiment) : umb.ffbatiment.fr
  • UIPC (Union des industries du panneau contreplaqué) : www.uipc-contreplaque.fr
  • UIPP (peupliersdefrance.org) : uipp.fr
  • UNAMA (Union nationale de l’artisanat des métiers de l’ameublement) : unama.org
  • UNIFA (Union nationale des industries de l’ameublement français) : ameublement.com

La Fédération Nationale du Bois est l’organisation professionnelle des acteurs de la mobilisation et de la transformation du bois en France. Elle agit pour le compte d’entreprises et intervient dans les débouchés aussi variés que : l’exploitation forestière, l’énergie, les produits de construction, la palette, l’export, la seconde transformation, le négoce. Elle a pour missions principales de représenter ses adhérents auprès des pouvoirs publics, de l’amont forestier et des marchés. Elle développe également la compétitivité des entreprises des secteurs de la mobilisation du bois. Pour en savoir plus, rendez-vous sur fnbois.com >