Ferme des Arces de Morteau – 2021

Restauration de la Ferme des Arces de Morteau

NANCRAY (25)

ferme arces de morteau

Description du projet

Ce projet consiste en la restauration du pan est de la toiture d’une ferme traditionnelle du Haut-Doubs, démontée de son lieu d’origine puis remontée au milieu des années 1980 sur le site du Musée de plein air de Maisons comtoises de Nancray. Cette toiture, charpente et couverture, est constituée entièrement de bois.

Localisation géographique : Nancray (25360)

 

Etat actuel : La ferme qui fait l’objet d’un projet de restauration a été construite en 1784 au lieu-dit des Arces de Morteau (Doubs, 25), puis remontée sur le site du Musée en 1985-1986. Une des particularités de cette maison est sa toiture et son imposante cheminée appelée « tuyé » ou « tué ». Cette toiture est entièrement faite de tavaillons (petites planchettes d’épicéa). Restaurée une première fois en 2001, cette toiture montre depuis quelques années des signes de faiblesses, du fait du changement climatique, des épisodes de grêles et de son déplacement depuis les plateaux du Haut-Doubs vers des altitudes plus basses.

Réalisation : Pour la réalisation de cette toiture, le Musée fait appel à un charpentier traditionnel de la région, un des rares à fabriquer encore ces fameux tavaillons de façon traditionnelle (ce qui n’était pas le cas lors de la première restauration de 2001). Toutes les étapes de fabrication font l’objet d’une attention particulière: sélection des arbres, période d’abattage, outils de taille des tavaillons, etc. Cette première étape aura lieu à l’automne et à l’hiver 2021-20222 puis suivra la phase de dépose des tavaillons existants et la pose des nouvelles tuiles à partir du printemps 2022 (selon les conditions météorologiques).

 

Origines géographiques et essences de bois qui seront utilisées : Bois d’épicéa prélevé dans les forêts du Massif du Jura.

 

Les retombées attendues : Vivre et habiter avec les ressources locales, tel est le projet structurant pour le Musée dans les années à venir. Ainsi cette restauration met en avant un aspect typique de l’architecture vernaculaire franc-comtoise tout en utilisant des bois locaux. Au-delà de l’aspect de conservation-restauration du patrimoine conservé dur le site du Musée, ce projet est l’occasion de valoriser un savoir-faire local en voie de disparition.

 

Enjeux de développement durable :
– Rendre effective la participation citoyenne à l’atteinte des ODD, et concrétiser la transformation des pratiques à travers le renforcement de l’expérimentation et de l’innovation territoriale.
– Transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles pour agir en faveur du climat, de la planète et de sa biodiversité.

 

Durée des travaux : 3 mois

 

Coût total du programme TTC : 32 000 €

Notez ce projet :

Rating: 4.36/5. From 14 votes.
Please wait...