Accueil » Le bois français au Mondial de la construction

Le bois français au Mondial de la construction

Posted Posted in La Lettre B

France Bois Forêt a soutenu deux opérations de communication dans le cadre du Mondial de la construction : le stand filière et le cycle d’émissions sur les enjeux de la construction bois, diffusées par Bati Journal TV.

Photos : FNB

Du 3 au 6 octobre dernier, le bois a pris racine à Batimat 2022. Avec le soutien de France Bois Forêt, la Fédération nationale du bois (FNB) a piloté l’installation du stand filière au sein du Mondial de la construction. Siglé « French Bois », le stand avait deux vocations : mettre en avant des atouts du matériau et valoriser l’offre en produits français, dont la marque Bois de France. Les messages ont été entendus. Malgré les barrières sanitaires et administratives toujours baissées dans quelques régions du monde, le salon parisien a fait le plein et enregistré une croissance supérieure à 15 % du nombre de ses visiteurs par rapport à l’édition de 2019.

Amont et aval du cycle du bois
Les professionnels du bois et de la construction ont également pu échanger lors d’une série de plateaux organisés par Bati Journal TV, la télévision du salon. Animées par le journaliste spécialisé Stéphane Miget, ces émissions, dont la production était soutenue par l’Interprofession nationale, ont fait le tour de questions intéressant professionnels de l’amont et de l’aval du cycle forestier. Lors d’un plateau consacré à la préservation de la ressource, Aymeric Albert (ONF), Paul-Emmanuel Huet (PEFC France) et Aurélien
Sautière (FSC) ont rappelé les principes fondateurs de la gestion durable des massifs ou comment « concilier les besoins du gestionnaire de la forêt, du transformateur et du constructeur », pour reprendre la formule du chef du département commercial bois de l’ONF.

Forêt-Bois : concilier construction et préservation de la ressource.
De gauche à droite : Aurélien Sautière, directeur exécutif de FSC, Paul-Emmanuel Huet, directeur exécutif de PEFC France, et Aymeric Albert, chef département commercial bois de l’ONF. Photo : Plan Rapproché

Hier réservée aux matériaux classiques, la préfabrication s’ouvre à la construction bois ont aussi rappelé Thomas Baudot (Fibois Haut-de-France), Dominique Pelissier (Techni­wood) et André Dechefdebien (Rector). Une façon de réduire la durée de la construction, de garantir la qualité des produits et d’alléger l’empreinte carbone du bâtiment, a résumé le prescripteur bois de Fibois Haut-de-France, Thomas Baudot.

Préfabriquer avec le bois : pourquoi ? Comment ? Quelles innovations ?
De gauche à droite : Thomas Baudot, prescripteur bois Fibois Haut-de-France, André de Chefdebien, directeur Innovation et Marketing stratégique de Rector, et Dominique Pélissier, vice-président de Techniwood.

Circuit court
La RE 2020 a mis les matériaux biosourcés sous les feux de la rampe. Une qualité qui s’applique particulièrement au bois de construction, ont souligné Jérôme Martinez (label Bois de France), Gérard Deroubaix (FCBA) et Ambre Le Ferrec (FNB). Cette performance environnementale pourra être améliorée avec des bois issus de forêts proches du chantier et des constructions favorisant le réemploi des charpentes ou des parquets, a indiqué la responsable du pôle seconde transformation de la FNB.
Nombre d’experts ont rappelé combien le transport alourdit l’empreinte carbone du bois. Raison pour laquelle Yves Hustache (Karibati), Ghislain Moret de Rocheprise (Isol’en Paille), et Alec Bickerstet (Fibois Île-de-France), ont plaidé pour la mise en œuvre de circuits courts. Plus écologique, cette option industrielle favoriserait aussi la réindustrialisation de la France en augmentant les besoins en scieries locales.

Le bois : biosourcé par essence ?
De gauche à droite : Gérard Deroubaix, responsable équipe environnement FCBA, Jérôme Martinez, responsable du label Bois de France, et Ambre Le Ferrec, responsable du pôle Deuxième transformation et Suivi de la normalisation, FNB.
Bois et biosourcés : les matériaux des circuits courts ?
De gauche à droite : Yves Hustache, associé fondateur de Karibati, Ghislain Moret de Rocheprise, cogérant Isol’en Paille, et Alec Bickersteth, chef de projet Fibois Île-de-France. Photos : Plan Rapproché

Visionnez les plateaux TV Bati-Journal sur Batimat :