Accueil » Les emballages du futur existent déjà, ils sont en bois !

Les emballages du futur existent déjà, ils sont en bois !

Publié Publié dans La Lettre B

Matériau biosourcé, renouvelable, protecteur, bas carbone, adaptable, sain, réutilisable, le bois nous emballe de plus en plus.

Doc. : Pôle emballage bois

Sécuriser le transport, garantir l’intégrité et la fraîcheur du produit, servir de support d’information et d’outil de marketing, l’emballage est un rouage indispensable au commerce. Longtemps, les emballages bois ont été confinés à certains usages industriels. Ses détracteurs doutaient par exemple de sa capacité à préserver les produits frais. Or des études très poussées, menées durant la dernière décennie à l’initiative du consortium Emabois, ont démontré l’aptitude du matériau bois au contact alimentaire. Scientifiquement établie, cette reconnaissance a contribué à dynamiser la demande.
En témoigne une étude du cabinet Galileo qui rappelait en 2019 que les entreprises du Pôle emballage bois ont mis sur le marché des millions de cagettes, d’emballages légers, de palettes, de caisses et de bourriches. Le tout pour un chiffre d’affaires supérieur à 1,5 milliard d’euros. Un chiffre en progression moyenne de 2,6 % par an depuis 2015.

De nombreux atouts
Les 860 fabricants d’emballages bois emploient 17 400 salariés dans toute la France. Pour assurer cette production, l’industrie consomme 513 000 m3 de grumes (pour les emballages légers), 1,8 Mm3 de sciages, soit près de 25 % de la production française de sciages, et 175 000 m3 issus de produits bois déjà transformés (dés moulés, contreplaqués, OSB…). Répondant à la plupart des besoins de l’industrie manu­facturière, de l’agroalimentaire ou du bâtiment, les emballages bois ont de nombreux atouts : matériau issu d’une ressource renouvelable gérée durablement, procédés de fabrication de haute technicité, sobres en énergie, avec, à la clé, une solution recyclable, réutilisable et réparable. De plus, 90 % d’entre eux sont vendus en France à moins de 300 km de leur lieu de production et s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire.

Le bois et l’industrie agroalimentaire
Un ouvrage collectif de référence pour en savoir plus sur le bois dans le secteur agroalimentaire. Cet ouvrage rapproche plusieurs univers  : celui des industriels, des universitaires et des scientifiques au service des consommateurs. Bois et industries agroalimentaires, 188 pages, 35 euros, éditions Lavoisier

Le Pôle emballage bois regroupe au sein de France Bois Forêt les trois organisations professionnelles représentatives de cette activité (Seila, Siel et Sypal).

Partager cet article : [Sassy_Social_Share]