Accueil » Le bois en forme olympique pour Paris 2024

Le bois en forme olympique pour Paris 2024

Publié Publié dans La Lettre B

Avec le programme France Bois 2024, la filière forêt-bois se mobilise pour favoriser l’utilisation des solutions de construction et d’aménagement en bois français dans les réalisations des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de 2024.

Centre aquatique olympique à Saint-Denis. Architectes : VenhoevenCS et Ateliers 2/3/4/. Doc. : Proloog

Village des athlètes, Centre aquatique olympique, Arena de la porte de la Chapelle, Grand Palais éphémère… Autant d’équipements dans lesquels le bois sera bien présent et qui accueilleront les participants, les épreuves et le public des JOP 2024. Pour la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques), la neutralité carbone et l’excellence environnementale étaient les principaux critères retenus pour ces infrastructures qui, par ailleurs, devaient être construites rapidement et reconverties aussitôt après les Jeux. Si le matériau bois s’est imposé d’office, il a fallu concevoir une véritable stratégie et fédérer toute la filière pour que ce projet ambitieux devienne réalité, stratégie définie et mise en œuvre à travers le programme France Bois 2024 financé par France Bois Forêt et le Codifab.

Grand Palais éphémère. Projet : Wilmotte & Associés.
Photo : Patrick Tourneboeuf/Tendance Flou

PROMOUVOIR LE BOIS FRANÇAIS
France Bois 2024 a plusieurs missions : accompagner la filière par l’organisation d’événements ; accompagner la Solideo et les maîtres d’ouvrage publics et privés des JO dans l’élaboration du contenu bois de leurs projets au travers d’analyses techniques, des recommandations et de partages d’informations ; accélérer l’innovation et la qualité des solutions bois ; partager les besoins en emploi et formation et associer les acteurs de la formation pour répondre à la demande.
Les échanges avec les maîtres d’ouvrage se poursuivent, et les équipes de France Bois 2024 continuent leur travail afin de mettre en avant le bois dans tous les aménagements, le mobilier, les réalisations temporaires, et de mobiliser les entreprises de la filière qui interviendront sur les chantiers. L’objectif étant d’intégrer 50 000 m3 de bois en tout et 50 % de bois français.

Grand Palais éphémère. Projet : Wilmotte & Associés. Photo : Patrick Tourneboeuf/Tendance Floue

DÉMARCHE PILOTE DE TRAÇABILITÉ 
Le maître d’ouvrage était intransigeant quant à la traçabilité des bois mis en œuvre – 100 % d’entre eux devaient provenir de forêts gérées durablement (PEFC et/ou FSC, quelle que soit leur provenance). Avec le label Bois de France pour les bois d’origine française et transformés en France, les entreprises se retrouvaient donc face à trois systèmes qu’il fallait additionner. La démarche devenait compliquée et coûteuse, ce qui aurait pu pénaliser les produits bois par rapport à d’autres matériaux. La solution ? Mettre en place un outil avec un seul audit pour alléger les coûts et raccourcir les délais.
C’est chose faite avec France Bois Traçabilité qui conjugue les deux démarches gestion durable et le label origine et transformation en France. Un outil que France Bois 2024 pourra laisser en héritage à la filière.


Pour en savoir plus
francebois2024.com 

Partager cet article : [Sassy_Social_Share]