Un Fonds d’investissement pour la filière forêt-bois française

Un Fonds d’investissement pour la filière forêt-bois française

Forinvest, réseau des investisseurs forestiers initié par Fransylva1 en 2010, et le groupe Crédit agricole ont créé, en mars dernier, le Fonds Développement Filière Bois2. Sa mission ? Accompagner et soutenir les entreprises de la filière dans leurs projets de développement en renforçant leurs fonds propres. Explications.

Maison individuelle construite à partir des blocs modulaires Blokiwood. Photo : Dom’Innov

« Le Fonds Développement Filière Bois est un beau programme qui répond aux enjeux écologiques, économiques et sociétaux de la filière forêt-bois française », souligne Éric Toppan, secrétaire général de Forinvest Business Angels. Lancé par ce réseau de forestiers investisseurs et le groupe Crédit agricole, ce fonds intéresse toutes les entreprises de la filière, de la 1re et de la 2e transformation à la construction, en passant par l’énergie, l’ameublement, ou encore la chimie du bois… « L’idée est d’accompagner leurs projets de structuration, de modernisation et de développement qui nécessitent des investissements. Ce peut être, par exemple, l’acquisition de séchoirs, ou de machines indispensables pour augmenter les capacités de production de sciage, de produits transformés, collés, lamellés ou d’ingénierie, ou encore la création d’ateliers au sein des usines… », précise Éric Toppan.

Un partenariat « gagnant-gagnant »

Avec un objectif de levée de fonds de 40 M €, le Fonds Développement Filière Bois investira entre 500 000 et 5 millions d’euros par projet retenu. En contrepartie de son apport financier, il devient propriétaire d’une part minoritaire du capital de la société pendant cinq à sept ans, l’objectif étant de ressortir avec une plus-value pour l’investisseur. Traduction ? « C’est un dispositif peu coûteux à l’entrée et “gagnant-gagnant” à la sortie : si le projet permet d’augmenter le chiffre d’affaires et la valeur de la société, chaque partie y trouve son compte. C’est un partenariat total », explique Éric Toppan.

« Ce fonds va (…) encourager la stratégie nationale de relocalisation des industries du bois. Elles pourront ainsi apporter davantage de valeur ajoutée à la matière première française (…). L’engagement (…) de Forinvest et le soutien de la Fédération nationale du bois prouvent [nos] intérêts communs pour développer les utilisations de la ressource forestière nationale », précisaient, dans un communiqué, Antoine d’Amécourt, président de Fransylva, et Jacques Ducerf, président de la Fédération nationale du bois et ex-président de la Caisse régionale du Crédit agricole Centre-est.

  1. Fédération des forestiers privés de France.
  2. Gestion confiée à Idia Capital Investissement, filiale du Crédit agricole.