Journée internationale des forêts : les trophées « La Forêt s’invite à l’École »

Journée internationale des forêts : les trophées « La Forêt s’invite à l’École »

Volet pédagogique de la Journée internationale des forêts (JIF)1 dont France Bois Forêt, les Pépiniéristes forestiers français (PFF), aux côtés de Teragir, sont partenaires, « La Forêt s’invite à l’École » a rencontré, une fois encore, un franc succès. Zoom sur les quatre projets lauréats, tous placés sous le signe de la gestion durable et de la multifonctionnalité de la forêt.

Le contexte sanitaire n’a pas entamé l’enthousiasme des établissements scolaires dans le programme « La Forêt s’invite à l’École ». Pas moins de 272 projets pédagogiques ont été enregistrés, mobilisant plus de 18 400 élèves de la maternelle au lycée.
La plupart de ces projets sont encore en cours, puisque déployés sur l’année scolaire. « Leur dénominateur commun est la gestion durable des forêts et leur multifonctionnalité à travers les aspects environnementaux – la biodiversité est souvent la voie royale pour aborder ce thème –, économiques – découverte des métiers de la filière et du travail du bois – et sociaux – étude des contes et légendes par exemple) », détaille Lucie Pelous, coordinatrice de la Journée internationale des forêts au sein de l’association Teragir. Treize projets ont été nominés, un par région et un pour l’outre-mer, parmi les plus exemplaires. Après délibération du jury, trois lauréats et une mention spéciale ont été désignés. « Ils ont été primés parce que tous s’inscrivent dans une dynamique de territoire, parfois dans des projets locaux déjà existants », précise Lucie Pelous. Étant donné le contexte sanitaire, la Cérémonie des trophées s’est déroulée, le 19 mars, sur les réseaux sociaux2. En revanche, les lauréats récupéreront leur trophée en forêt, à l’occasion d’un jeu de piste organisé courant juin, en partenariat avec l’Office national des forêts.

1er Prix : école élémentaire La Caravelle, Bretagne C’est avec ses 235 élèves que l’établissement de Noyal-sur-Vilaine
(Ille-et-Vilaine) a mené ce projet. Du CP au CM2, chaque classe, selon son niveau, a étudié le rôle des forêts sur le plan environnemental (impacts sur la biodiversité et le climat) et économique (gestion durable). À noter l’approche locale et citoyenne, avec un travail sur l’aménagement d’un territoire – en l’occurrence leur ville –, sur le rapport entre santé et environnement, etc. Clou du programme : la plantation en mars d’une micro-forêt, inspirée du botaniste japonais Miyawaki.

2e Prix : école élémentaire Jean-Moulin, Nouvelle-Aquitaine

Ce sont les arbres et la forêt qui rythment l’année scolaire de ces trente élèves en CM1-CM2, à Miramont-de-Guyenne (Lot-et-Garonne). Leur projet, outre les apports de connaissances chaque semaine, a pour objectif de renforcer les liens entre les élèves de la classe dans un milieu défavorisé, mais aussi de faciliter l’intégration de sept élèves en situation de handicap. En mars, l’école a planté 85 arbres sur un terrain mis à disposition par la mairie. Soit un lieu plus accueillant, autant pour les riverains que pour la biodiversité.

3e Prix : école élémentaire Alouette, Centre-Val de Loire

Cette école de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) n’est pas une inconnue puisqu’elle avait déjà été lauréate du 2e prix en 2020. Cette année, le projet des élèves de CE2 a reçu un soutien local très actif, notamment de la mairie, de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et de l’ONF, pour ne citer qu’eux. Au programme, les fonctions environnementales et économiques de la forêt abordées à travers la fabrication de papier recyclé et d’hôtels à insectes en bois, la visite des serres municipales ou encore la rencontre avec un luthier. À noter, la forte implication de cet établissement depuis plusieurs années. Comme tous les autres, le point d’orgue fut, en mars, la plantation d’arbres par 200 élèves, afin d’aménager un parc de loisirs de la ville.