Pavillon Proto-Habitat : l’excellence de la filière bois-construction française

Particularité de ce prototype d’habitat innovant et écologique : un projet 100 % bois français, de la ressource à la fabrication, véritable démonstrateur de l’expertise de la filière bois-construction.

« En moins de douze mois, nous avons réalisé un prototype d’habitat qui, par ses qualités architecturales, environnementales et sociales, par sa modularité, sa flexibilité et sa démontabilité, réinterroge et redéfinit les standards du logement », se réjouit Flavien Menu, architecte et maître d’ouvrage du Proto-Habitat avec Frédérique Barchelard. Concrètement, ce système constructif – poteaux-poutres et panneaux à ossature bois – offre un espace de vie minimal de 45 m2 modulables en 60 m2. Le plus ? Il est entièrement construit en bois français labellisé PEFC1.
Un projet placé, dès ses prémices, sous le signe de l’excellence. Excellence par le lieu tout d’abord – résidence à l’Académie de France à Rome, Villa Médicis de Rome –, mais aussi par les partenaires de la première heure, l’institut technologique FCBA2 et la Région Nouvelle-Aquitaine3, qui ont su fédérer tout un écosystème de professionnels français qui mettent à l’honneur les savoir-faire de la filière bois-construction. De l’approvisionnement en bois à la fabrication (Charpente Serge Goacolou à Casteljaloux, Lot-et-Garonne), en passant par le choix des entreprises (voir encadré), tout est sourcé. « FCBA a été le fil conducteur pour apporter les financements, fédérer partenaires et mécènes, afin que ce projet – un peu fou au mois de septembre – devienne réalité et s’inscrive sur le long terme ! », explique Patrick Molinié, responsable Développement Construction à FCBA. « Avec, en tête, l’idée de le présenter, à Bordeaux, lors du congrès de l’USH (Union sociale pour l’habitat)4 et lors des rencontres Woodrise, en octobre 2020. À partir de là, nous nous sommes attachés à valoriser plus particulièrement les essences de Nouvelle-Aquitaine », détaille Patrick Molinié.

Une dimension écologique et sociale
L’occasion de voir comment déployer cette version test du Proto-Habitat afin de passer du prototype à un produit standardisé pour non seulement la maison individuelle, mais aussi le logement collectif. « L’un des grands enjeux de ce pavillon 100 % bois français est de rendre ces modes constructifs écologiques accessibles à tous, d’être dans une économie de projet. Nous travaillons donc à la fois sur l’architecture, avec des finitions qualitatives, mais sans fioritures, et sur le coût de construction », explique Flavien Menu. Objectif : un coût inférieur ou égal à celui de la construction classique, notamment grâce à la préfabrication.
En outre, ce projet a su intéresser également les marchés, en raison de sa dimension écologique et sociale. L’Union sociale pour l’habitat (USH) est parmi les premières à s’être engagée en tant que partenaire institutionnelle. « Un marché prioritaire pour la filière bois. Citons également les établissements publics d’aménagement, comme Bordeaux Atlantique ou Bordeaux Métropole. Il est essentiel de montrer les savoir-faire et l’expertise française, en “embarquant” les marchés, en valorisant la filière bois auprès d’eux. Et c’est ce que nous avons fait », souligne Patrick Molinié. Flavien Menu est sur la même longueur d’onde : « Proto-Habitat a été dessiné dans l’optique d’un déploiement sur le marché à long terme. Nous ne sommes pas dans l’explosion de formes, mais dans un dessin sobre. Réussir à faire ce pavillon, entièrement démontable et adaptable à n‘importe quel terrain en trois jours, est une prouesse tout aussi importante que celle de faire des arcs en lamellé-collé. Certes plus frugale, mais avec un impact social, sociétal et environnemental beaucoup plus fort : nous montrons la performance du bois dans sa capacité à apporter de nouveaux produits sur le marché et à décarboner la ville. C’est un projet durable ! » La suite ? « Capitaliser et valoriser », répond Patrick Molinié. L’occasion de rassembler d’autres partenaires, comme France Bois Forêt qui n’a pas pu, en raison de délais trop courts et de la crise sanitaire, accompagner ce projet dans cette première phase. Ou encore la marque Bois de France®, « très importante pour nous ».
« Nous avons rencontré une filière bois dynamique, jeune et à l’écoute de l’innovation. Une synergie s’est créée car il y a complémentarité entre notre démarche et les propositions de cette filière. Une belle aventure humaine ! », conclut Flavien Menu qui prépare désormais le tour de France événementiel du pavillon pour l’année 2020-2021.

____________________________________________________________________
1 Programme de reconnaissance des certifications forestières (pefc-france.org)
2 Institut technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement
3 Avec Fédération nationale du bois, Bois de France®, Woodrise
4 Congrès USH reporté à septembre 2021

Montable en moins de cinq jours sans engin de levage lourd et reposant sur des fondations légères, le pavillon peut être déplacé, démonté et réutilisé. Doc. : Frédérique Barchelard, Flavien Menu

Essences utilisées
Pin Douglas (lamellé-collé), pin maritime (panneaux extérieurs traités haute température et menuiseries), chêne (terrasse), peuplier (panneaux intérieurs), pin sec (montants ossature bois).

Pour en savoir plus :
• fcba.fr
• boisdefrance.fr
• fnbois.com
• wald.city
• woodrise.org

Partenaires et sponsors
• Partenaires majeurs : Académie de France à Rome, Villa Médicis
et Région Nouvelle-Aquitaine.
• Autres partenaires : Union régionale HLM Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Euratlantique, Bordeaux Métropole, Fédération nationale du bois (FNB).
• Mécènes : Scierie Vieu (panneaux ossature bois) ; Batut Charpente (arcs lamellé-collé) ; Piveteaubois (lamellé-collé) ; NP Rolpin (panneaux contreplaqués et revêtement extérieur ; Steico (isolation en fibre de bois) ; Tarkett (revêtement de sol végétal) ; Knapp (connecteurs bois/bois) ; Simpson Strong Tie (pieds de poteaux) ; Serge Ferrari (membrane jardin d’hiver) ; Grand Voile (architecture textile).