IBC : l’ingénierie bois-construction, nouveau partenaire de France Bois Forêt

Regroupant bureaux d’études techniques et experts bois en bâtiment et génie civil, IBC (Ingénierie Bois Construction) est, aujourd’hui, un nouveau membre partenaire de France Bois Forêt. L’occasion d’apporter une vision transversale de la filière forêt-bois.

« Les échanges autour de la reconstruction à l’identique de la charpente de Notre-Dame de Paris ont mis en évidence la convergence de nos objectifs avec ceux de la filière forêt-bois, précise Sylvain Rochet, président d’IBC et gérant du bureau d’études Teckicéa de Pontarlier (Haut-Doubs). De fait, il devenait logique de devenir membre partenaire de France Bois Forêt. »

Légitimité et transversalité
Un rapprochement judicieux à plus d’un titre. D’une part, IBC y voit l’opportunité d’être mieux identifiée comme la référence en ingénierie bois-construction. « Être partenaire de FBF contribue à renforcer notre légitimité au niveau de la filière, ce qui est capital pour nous », souligne Sylvain Rochet. Une représentativité augmentée également au niveau des entreprises :
« Sans eux, nous n’existons pas et inver­sement, les entreprises et l’amont ont besoin que les bureaux d’études prescrivent et sécurisent la construction bois pour développer la filière. »
Dans le même temps, IBC apportera à FBF une vision transversale, de l’exploitation de la matière première à la construction bois et à la mise en œuvre sur les chantiers. « L’un des domaines d’activité de nos membres est la maîtrise d’œuvre associée à un architecte mandataire. Nos études et prescriptions vont toujours dans le sens du développement de la construction bois. Nous avons à nous distinguer des bureaux d’études généralistes qui n’ont pas la même expertise qu’IBC », explique Sylvain Rochet. Il faut savoir que ce regroupement couvre seize domaines de compétences identifiés. Tout postulant passe devant une commission de validation des compétences1. « Être “estampillé IBC“ est un gage de qualité et d’expertise validée. » En tant que prestataire de service, le groupement de bureaux d’études était une « branche qui manquait à la filière ».
Autre effet positif : IBC peut ainsi bénéficier de toutes les actions de communication de FBF qui visent à développer les usages du bois « et nous pouvons apporter aussi notre contribution. Il y a une cohérence à tout point de vue dans le fait de devenir membre, qui va dans la continuité de ce que nous défendons », conclut Sylvain Rochet.

________________________________________________________________________
1 Voir article IBC dans le numéro spécial 2020 de La Lettre B, pages 46 et 47.

Pour en savoir plus
• ingenierie-bois-construction.fr