Guyane : terre de forêts et d’hommes

Elle est un des plus grands départements français. Principale caractéristique de la Guyane : son parc forestier qui couvre 96 % du territoire ! Découverte. 

Imaginez quelque 8,4 millions d’hectares et presque autant de forêts majoritairement primaires1… La Guyane, département français situé sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud, se distingue par son patrimoine forestier hors du commun ! Sa continuité écologique naturelle2, quasiment unique au monde, en fait un formidable réservoir de biodiversité. Ses 1 500 essences, dont certaines endémiques comme l’angélique, en sont un bel exemple. Citons aussi les emblématiques fromagers (jusqu’à 60 m de hauteur) et les 59 espèces indigènes de palmiers. 

Valorisation durable 

C’est dans ce cadre grandiose et précieux que l’ONF, gardien du développement local, gère les 6 millions d’hectares de forêts publiques, répartis sur plusieurs zones (voir encadré) : 

– L’aire d’adhésion3 du parc amazonien de Guyane, avec commercialisation et suivi des coupes autour des villages du secteur, ainsi que des missions de surveillance. 

– Le littoral atlantique concentrant les aménagements agricoles, urbains et industriels. Soit des forêts variées, en termes d’altitude, de climat et de paysage (plaines côtières, cordons sableux, littoral rocheux, zones humides) ou de végétation (mangroves…). 

– Le domaine forestier permanent, dit DFP : ce principal bassin de l’exploitation forestière comporte des espaces protégés, dont quatre réserves naturelles nationales : mont Grand Matoury, Nouragues, Trinité et Kaw-Roura. 

– Une zone intermédiaire entre le parc amazonien et le DFP, où l’ONF assure une mission de surveillance contre les activités illégales en forêt (orpaillage et coupe de bois sauvage). Pour encourager une valorisation durable de ce patrimoine forestier, sans nuire à la biodiversité, l’ONF a systématisé des plans d’exploitation à faible impact environnemental (EFI) et instauré une gestion participative. La Guyane, territoire d’innovation et d’exemplarité… 

La forêt guyanaise en chiffres

Superficie totale : 8 millions d’hectares (ha) de forêts, soit 96 % de la Guyane
Forêts publiques : 99,4 %
– 5,952 millions d’hectares gérés par l’ONF :
> 2,4 millions d’hectares sur le DFP
> 1,8 million d’hectares dans les zones intermédiaires, entre le parc amazonien de Guyane et le DFP
> 1,4 million d’hectares, correspondant à l’aire
d’adhésion dans le parc amazonien
> 352 000 ha sur le littoral atlantique
– Environ 2 millions d’hectares gérés par le parc
amazonien de Guyane
Forêts privées (Centre spatial guyanais) : 0,6 %, soit 48 000 ha
• 100 % d’espèces feuillues, 1 500 essences différentes
• Exploitation : 80 essences de bois, l’angélique,
les gonfolos et le grignon franc représentant 80 % du volume récolté.

Pour en savoir plus :

  • onf.fr 

_____________________________________________________________

1 Forêt naturellement régénérée d’espèces indigènes où aucune trace d’activité humaine n’est clairement visible et où les processus écologiques ne sont pas sensiblement perturbés (source FAO, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). 
2 Elle se définit par la libre circulation des espèces, une hydrologie proche des conditions naturelles et le transport naturel des sédiments. 
3 Définie collectivement (communes et territoire), elle indique les orientations de protection, de mise en valeur et de développement durable, avec une durée de validité de 15 ans.