FrenchTimber passé à la loupe

L’Interprofession nationale France Bois Forêt a commandé, en 2019, un retour d’expérience à Nomadeis, agence de conseil en développement durable, sur l’association FrenchTimber*. Bilan ? FrenchTimber est essentiel dans le dispositif d’exportation des produits transformés.

À ceux qui ne le savent pas, La Lettre B précise bienveillamment que timber, en anglais, désigne le bois de sciage… De quoi mieux comprendre pourquoi FrenchTimber, dédié à l’exportation des sciages et produits transformés en bois français, a choisi ce nom. Cette association, née en 2001, ne compte que deux collaborateurs et un bureau très motivé aux côtés de ses membres, tous bien décidés à faire grossir le chiffre des exportations françaises du noble matériau. Dans un contexte de dynamique positive à l’export – les exportations françaises de sciages de résineux, de chêne et de hêtre sont en hausse, approchant 350 millions d’euros en 2018 (rapport d’AG de FrenchTimber du 12/02/2018) –, le soutien de 376 k€ en 2018 apporté par France Bois Forêt à l’association FrenchTimber apparaît pertinent, compte tenu des enjeux de croissance des entreprises. Ses actions couvrent trois grands domaines : une participation aux salons internationaux (douze en 2018) ; une veille économique à travers la newsletter Isibois ; enfin, la réalisation d’études ponctuelles (études de marchés de pays par exemple). À l’issue de ce retour d’expérience, FrenchTimber et Nomadeis ont établi une feuille de route pour identifier de nouveaux espaces de conquêtes.

Un des pavillons FrenchTimber organisés en Inde, sur le salon India Wood, à Bangalore, en 2018. ©FrenchTimber


Pistes d’optimisation
Côté améliorations, Nomadeis sou­ligne que la zone euro regroupe plusieurs opportunités de marché à valeur ajoutée. FrenchTimber doit, selon elle, poursuivre ses efforts en matière d’exploration de nouveaux marchés pour préparer les débouchés futurs des entreprises de la filière à l’export à trois à cinq ans (réduisant ainsi la relative dépendance à d’autres marchés déjà mieux connus et balisés, tels que celui de la Chine). Enfin, FrenchTimber doit renforcer les synergies avec les autres opérateurs de la filière. En conclusion, au-delà du soutien spécifiquement apporté à FrenchTimber, il pourrait s’avérer utile pour France Bois Forêt d’initier une réflexion globale sur sa stratégie à l’export et sur les moyens à y consacrer, dans l’intérêt général de la filière.

Réf. FBF : 19AU1097
Budget FBF : 13 k€

Salons en 2019
• Mars : Dubai Wood Show ;
Domotex Shanghai ; Interzum Guangzhou
• Mai : Interzum Cologne
• Septembre : FMC Shanghai ;
Vietnam Wood
• Octobre : Ifmac Jakarta
• Novembre : Japan Home and Building Show ; Malaysian Wood Expo

Saison 2020
(programmation non exhaustive)
• Janvier : Domotex Hanovre
• Février : India Wood
• Mars : Maderalia (Espagne)
• Septembre : FMC Shanghai
et Ifmac Jakarta