Le bois énergie : une énergie moderne et propre, encouragée par les Pouvoirs publics

Les épisodes de pollution hivernale remettent, chaque année, les émissions de particules sur le devant de la scène. Parmi les nombreuses sources d’émissions, le bois énergie est souvent montré du doigt. Or, la technologie a permis de faire des progrès considérables et le bois est aujourd’hui une solution propre et respectueuse de l’environnement.

82% des particules dues au chauffage au bois sont émises par des foyers ouverts et des appareils trop anciens. C’est la raison pour laquelle la préfecture de Haute Savoie a pris la décision d’interdire, à partir du 1er janvier 2022, l’utilisation des foyers ouverts dans la vallée de l’Arve.

De leur côté, les Pouvoirs publics encouragent les ménages à s’équiper d’appareils récents pour améliorer la qualité de l’air et permettre à la France de se rapprocher de ses engagements européens sur les plafonds d’émissions. Ils ont mis en place des aides financières pour inciter les consommateurs à renouveler leurs appareils : prime à l’achat d’un équipement performant, Fonds Air Bois mis en œuvre par les collectivités territoriales.

Télécharger l’ensemble du communiqué de presse sur le bois énergie consigné par :

  • Propellet France est l’association nationale du chauffage au granulé de bois. Elle regroupe des professionnels qui s’engagent dans le développement d’une filière « granulé de bois » de qualité. L’association créée en 2008 a pour mission de fédérer et d’animer la filière, de promouvoir le chauffage au granulé de bois et de jouer un rôle d’observatoire économique.
  • France Bois Forêt (FBF) est l’interprofession nationale créée en 2004 à l’initiative des professionnels de la filière et sous l’égide du ministère de l’Agriculture en charge des Forêts. Elle réunit 23 organisations professionnelles depuis la sylviculture et la production forestière à l’exploitation forestière et la transformation du bois. France Bois Forêt cofinance au côté des professionnels de la filière et grâce à la Contribution Interprofessionnelle Obligatoire dite « CVO », des actions collectives de valorisation de la forêt française à travers les multiples usages du matériau bois.
  • La Fédération Nationale du Bois (FNB) est l’une des principales organisations professionnelles françaises des entreprises de la filière forêt-bois. Au-delà d’un maillage territorial, la FNB fédère 80 organisations nationales, régionales ou métiers dédiées au bois français et à son utilisation. La raison d’être de la FNB réside dans son rôle de représentant institutionnel auprès des instances politiques, administratives, professionnelles, économiques et sociales, y compris à l’échelon européen.
  • Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) regroupe 400 adhérents, représente un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros et plus de 100 000 emplois. Elle est l’organisation professionnelle qui rassemble les industriels de l’ensemble des filières énergies renouvelables : biomasse, bois, biocarburants, biogaz, éolien, énergies marines, géothermie, hydroélectricité, pompes à chaleur, solaire photovoltaïque, solaire thermique et thermodynamique.
  • Le Syndicat Français des Chaudiéristes de Biomasse (SFCB) rassemble 21 fabricants et importateurs réunis pour développer le chauffage central au bois en France. Ces membres représentent 80% du marché.
  • Le Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB) rassemble les producteurs français de granulés. Ils sont répartis sur tout le territoire et produisent un combustible renouvelable, normalisé, sec et performant, à partir de coproduits du bois et contribuent à réduire notre dépendance énergétique.