Tout savoir sur le bois-énergie

Fruit d’une mobilisation de toute la filière, l’opuscule Questions Réponses Bois Énergie a été coécrit par le SER1 avec le soutien de FBF, et met en avant ses atouts en termes de transition énergétique.

Le bois-énergie vu sous l’angle de la qualité de l’air, de la décarbonation2, de la biodiversité, de la transition énergétique, de l’économie… Autant de thèmes auxquels cet ouvrage, publié par le Syndi­cat des énergies renouvelables, s’attache à répondre. L’occasion également d’en finir avec certaines fausses idées reçues, comme un supposé déboisement en France ou en Europe pour produire du bois-énergie. Premier point : le bois-énergie (BE) est un coproduit de l’exploitation forestière ou de l’activité des scieries (sciures et chutes), il est indissociable du bois d’œuvre (BO) et du bois d’industrie (BI), puisque ce sont les parties du bois sans autre usage qui alimentent la filière BE. « En France, on ne déboise pas la forêt, on la gère durablement, et elle continue de s’étendre. L’exploitation est vitale pour lui permettre de se renouveler. Dans un contexte de changement climatique, d’épidémies de scolytes et autres maladies, si on laissait nos forêts livrées à elles-mêmes, elles dépériraient dans de nombreux cas. Une forêt qui ne se développe plus, c’est moins de carbone emmagasiné ! », souligne Hugues de Cherisey, secrétaire général du Syndicat national des producteurs de granulés de bois (SNPGB).

Une énergie renouvelable
Le bois-énergie se présente sous différentes formes : pour l’usage domestique, on trouve les bûches entre 20 cm et 1 m, vendues sèches (taux d’humidité < 20 %) ou encore humides et à stocker, le granulé de bois et, pour de bien moindres volumes, les bûches de bois densifié. Le chauffage collectif et industriel utilise principalement des plaquettes forestières, mais aussi des connexes de scierie (écorces, etc.) ou du granulé de bois. La liqueur noire3 est également un coproduit énergétique du bois, valorisé directement dans les usines de pâte à papier qui la génèrent.
« Le bois-énergie est la première énergie renouvelable en France. L’enjeu est de la rendre plus efficace encore, en poursui­vant l’amélioration des installations de combustion et des combustibles. On pourra ainsi chauffer davantage de foyers, avec la même quantité de ressources. Chez le particulier, le suivi de bonnes pratiques est essentiel pour respecter ces objectifs : utiliser un combustible sec, bien régler son appareil et le faire entretenir par un professionnel qualifié… »

___________________________________________________
1 Syndicat des énergies renouvelables
2 Réduction progressive de la part
des énergies émettrices de gaz à effet de serre.
3 Solution aqueuse composée des résidus de lignine et d’hémicellulose dissous de la pâte à papier ainsi que des autres composés chimiques inorganiques.
Pour en savoir plus :  cibe.fr • enr.fr (SER) • fnbois.com