Notre-Dame de Paris : des pièces de charpente quasi grandeur nature

Suite au dramatique incendie de Notre-Dame de Paris, la filière forêt-bois et les Compagnons du Devoir ont décidé de travailler ensemble à la construction de pièces de charpente appelées « fermes » afin de valoriser le savoir-faire français.

Bien décidée à participer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris,l’Interprofession nationale France Bois Forêt (FBF) est sur tous les fronts.
Dans cette dynamique, elle a invité les Compa­gnons du Devoir sur son espace filière au Salon des maires et des collectivités locales (pavillon 3, stand J82), du 19 au 21 novembre prochain, porte de Versailles, à Paris. Il était en effet bien légitime que FBF fasse appel à l’excellence des Compagnons du Devoir et contribue aux enjeux liés au numérique et à la transition énergétique. Collaborer avec les Compagnons, c’est adhérer à des valeurs et appréhender le monde avec un regard créatif et des professionnels passionnés.
L’objet de cette collaboration ? Montrer à quoi ressemble une ferme (structure triangulée porteuse), élément de charpente et d’architecture important pour la cathédrale, et sensibiliser aux atouts de la forêt et du bois dans la restauration du patrimoine. « Pour l’Interprofession, c’est l’opportunité de mettre en avant le bois français. Et pour nous, une superbe vitrine qui nous donne l’occasion de mettre en avant notre savoir-faire patrimonial », confirme Jérôme Carraz, responsable de l’Institut de la charpente et construction bois chez les Compagnons du Devoir.
France Bois Forêt et les Compagnons comptent d’ailleurs présenter deux fermes lors de ce salon. « Elles seront debout, côte à côte, précise Jérôme Carraz. Les fermes, à l’origine, devaient être exposées à l’échelle 1, environ 10,50 m de hauteur. Mais trop hautes pour le plafond du salon, elles seront présentées à 75 % de leur taille réelle, c’est-à-dire environ 7,50 m de hauteur et 10,70 m de largeur. » Il s’agit là d’une présentation pédagogique qui réunit la technologie Bim (Building Information Modeling, ou modélisation des données du bâtiment) et le savoir-faire tradi­tionnel.

Susciter des vocations
Sur leur lancée, les Compagnons du Devoir sont en pourparlers avec la Région Île-de-France pour que les fermes soient mises en place sur le parvis de la préfecture de Seine-Saint-Denis, afin que les écoles puissent venir les admirer. Avec l’idée d’attirer les jeunes et de faire naître des vocations pour le métier de charpentier.
Toujours dans l’optique de valoriser le savoir-faire français, France Bois Forêt a sollicité les Compagnons pour qu’ils exposent leurs ouvrages également lors du Forum International Bois Construction (FIBC), à Paris, au Grand Palais, du 14 au 16 avril 2020, ainsi qu’au Carrefour international du bois à Nantes (parc des Expositions La Beaujoire), du 27 au 29 mai 2020, à l’occasion de leur congrès annuel. « On montrerait une travée complète de deux fermes et au moins cinq chevrons formant ferme, une technique médiévale de charpente, cela en intégrant d’autres CFA (Centre de formation d’apprentis, NDLR) et apprentis pour la réalisation », imagine Jérôme Carraz. Pour l’instant, nos projets suivent leur chemin…

Photo : Philippe Dupuy
Vue en 3D de l’espace France Bois Forêt au Salon des maires et des collectivités locales, du 19 au 21 novembre prochain, porte de Versailles à Paris. Doc. : Cadwork
Plans de face de la ferme n° 7 de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dessinés par Arthur Cordelier, Compagnon charpentier, avec le logiciel Cadwork, à la demande de Rémi Fromont, Architecte en chef des Monuments historiques (ACMH). Doc. : Cadwork