L’ONF Vosges : un bâtiment qui lui ressemble

Les nouveaux bureaux du siège de la chambre d’agriculture et de l’ONF* Vosges, à Épinal (88), sont en cours de réalisation. Pourtant, le bâtiment s’affiche déjà comme une vitrine de la filière forêt-bois locale.

Filières courtes, matériaux biosourcés, construction bas carbone… Un trop bref résumé du travail de conception et de réalisation mené sur le programme du siège de la chambre d’agriculture et de l’ONF Vosges, à Épinal (88). Préalable incontournable pour l’Office national des forêts, les bois utilisés devaient être issus de la forêt vosgienne : « Nous sommes producteurs de bois, l’idée de la filière courte s’est naturellement imposée, se souvient Laurent Berger, responsable immo­bilier à l’ONF Grand-Est. D’autant que les agriculteurs sont très en avance sur la filière forêt-bois en matière de valorisation de leurs produits en circuits courts et que cela a, en plus, une influence positive sur l’impact carbone de la construction. »
En outre, la matière première est au rendez-vous dans ces régions, et « le tissu artisanal, notamment autour du bois, est bien développé avec de très bons charpentiers et menuisiers. C’est l’occasion de montrer notre savoir-faire », souligne Jean-Luc Gérard, architecte et maître d’œuvre du projet.

Le nouveau siège de la chambre d’agriculture et de l’ONF Vosges, à Épinal (88) : vue sud-est. Docs : Jean-Luc Gérard Architecte

Mixité des essences 
L’ONF a également souhaité un mélange des différentes essences présentes sur le territoire – sapin, pin sylvestre, épicéa, chêne, frêne… – et une mise en valeur spécifique du hêtre : « Il est peu valorisé en France. Certes, le bois se développe dans le bâtiment, mais essentiellement avec les résineux. D’où l’idée de la mixité des essences », précise Laurent Berger.
Selon le principe du bon matériau au bon endroit, le hêtre est donc utilisé en poteaux porteurs à l’intérieur pour éviter les problèmes d’entretien, ainsi qu’en parquet en alternance avec du frêne et du chêne.
Chêne que l’on peut aussi retrouver dans quelques éléments de structure et en bardage extérieur. Le sapin est employé, quant à lui, en éléments de structure et de charpente, tandis que le pin sylvestre est utilisé pour les terrasses et encadrements de fenêtres.

Traçabilité des bois
Pour Laurent Berger, le résultat est très positif : « Ce n’était pas une première expérience, nous avons déjà réalisé des constructions avec du bois local. Mais c’est la première fois que l’on mobilise toute la filière, de la grume exploitée dans nos forêts domaniales à une livraison des produits finis ou semi-finis aux entreprises de travaux. Ici, tout le process de transformation s’inscrit dans le cadre d’un marché public. C’est une première qui a vocation à être dupliquée. » Jean-Luc Gérard précise : « S’il fallait faire passer un message aux collectivités et maîtres d’ouvrage, il serait que si l’on ne gagne pas d’argent en maîtrisant tout le process, on n’en perd pas non plus. En revanche, nous avons l’assurance de la traçabilité des bois, l’intégration de celle-ci au tissu économique local et de la diminution de l’impact carbone. »

_____________________________________________________
* Office national des forêts

Maîtres d’ouvrage : chambre d’agriculture et ONF Vosges
Maître d’œuvre : Jean-Luc Gérard Architecte (88)
BET structure bois : Barthès, Blénod-lès-Pont-à-Mousson (54)
Montant HT des travaux hors maîtrise d’œuvre : 4 565 k€
Surface : 3 074 m2

Mélange des essences avec du frêne au rez-de-chaussée, du chêne au 1er étage et du hêtre au second. Ici, le hall d’accueil et son mur végétal.

ÉQUIPEMENT COLLECTIF / EXTENSION

Thème : chambre d’agriculture et ONF Vosges
Essences utilisées – intérieur : rêne (rez-de-chaussée), chêne (1er étage) et hêtre (2e étage)
Essences utilisées – extérieur  : chêne, Douglas et pin
Entreprise de construction : Stéphane Poirot, La Baffe (88)
Année de livraison : 2019
Lieu : Épinal, Vosges
Site Internet maîtrise d’ouvrage :  vosges.chambre-agriculture.fr et onf.fr