Experts Forestiers de France : Assemblée Générale annuelle

Les Experts Forestiers de France ont tenu leur AG annuelle à Strasbourg du 15 au 18 mai. Une centaine d’experts et de membres stagiaires avait fait le déplacement.
Au programme : formation aux instruments d’expertise arboricole pour les uns et visites de la scierie SIAT et de la forêt communale de Fribourg dans le land de Bade-Wurtemberg pour les autres.
Un grand écart entre l’excellence de l’industrie française du sciage résineux et l’exemplarité de la gestion forestière allemande qui intègre production qualitative, biodiversité et accueil du public.

L’exposé des résultats de l’enquête d’activité 2018 fut également l’occasion d’échanger sur l’évolution de la profession. Depuis 2012, date de la dernière enquête, la surface gérée par les Experts Forestiers s’est accrue d’environ 15% pour atteindre 1 150 000 ha. Les régions les plus représentées sont la Nouvelle-Aquitaine, Centre Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté.
Les volumes commercialisés par les EFF sont compris entre 3.5 et 4 millions de m3 dont 1.7 à 1.9 millions de m3 en ventes groupées. (60 ventes par an dans toute la France et 3000 lots). Par ailleurs, ils négocient plus du tiers du volume de chêne récolté en forêt privée.
La profession s’est fortement rajeunie : actuellement sur les 194 membres d’EFF, on dénombre 136 experts titulaires (dont 19 experts ayant le titre depuis moins de 3 ans), 42 membres stagiaires (qui deviendront expert dans 1 à 5 ans), 15 experts honoraires et 1 membre associé.
La part des experts de moins de 50 ans dépasse 60%. Et plus de 30 % des adhérents sont soit des membres stagiaires soit des experts titulaires depuis moins de 3 ans, une proportion qui a quasiment doublé depuis 2012. Ces chiffres illustrent l’attractivité de la profession.

Rassurés sur leurs perspectives, les participants ont néanmoins souligné la nécessité de davantage communiquer afin de sortir leur métier d’une certaine confidentialité et contribuer ainsi aux débats autour de la forêt.
Diverses pistes ont été évoquées : participation active à la prochaine journée internationale des forêts, dynamisation du site internet, participation aux salons régionaux, communication ciblée sur la nouvelle spécialisation « expertise arboricole » (diagnostic sanitaire et sécuritaire des arbres)…

L’enquête 2018 portait également sur l’usage des herbicides en forêt. Plus de 80 % des experts déclarent ne pas avoir eu recours à ces traitements depuis 3 ans. Ces usages sont donc marginaux et en fort déclin. En outre, seuls 20% des experts ayant utilisé des herbicides depuis 3 ans indiquent avoir appliqué du glyphosate.

A l’unanimité, les EFF ont adopté une résolution recommandant à leurs adhérents de se passer définitivement de cette molécule controversée.

©Experts Forestiers de France