Enquête nationale de la construction bois – Activité 2018

Dans le cadre de l’Observatoire National de la Construction Bois, le CODIFAB et France Bois Forêt ont lancé la cinquième enquête sur le secteur de la construction bois : plus de 1000 entreprises ont ainsi répondu sur leur activité de l’année 2018. Ce travail, réalisé par la Cellule Economique de la Construction de Bretagne, a été engagé avec la participation active des interprofessions régionales de la fi lière réunies au sein de France Bois Régions, de l’Union des Métiers du Bois – Fédération Française du Bâtiment et du syndicat français de la construction bois, Afcobois.

Depuis 2014, le marché de la construction bois subissait la crise du secteur du bâtiment, avec cependant un effet retard. En 2016, l’activité a été particulièrement diffi cile. Pour autant, en deux ans, le marché a retrouvé ses couleurs et offre de très belles perspectives d’activité dans les prochaines années.

En 2018, la construction en bois de logements collectifs a augmenté de 19,4% et l’activité d’extensions-surélévations de 9,1%. A court terme, les entreprises prévoient une forte hausse de ces marchés qui n’ont véritablement décollé qu’en 2016.

Le secteur de la maison individuelle n’est pas en reste avec une croissance importante du nombre de réalisations en secteur diffus de 20% mais surtout en secteur groupé (+49%) pour lequel de nombreux maîtres d’ouvrage font désormais le choix de la construction bois. Du côté de la construction neuve de bâtiments non résidentiels, l’ensemble des segments de marché progresse en dehors de celui des bâtiments agricoles en bois dont la part de marché reste stable. Ainsi, les surfaces de bâtiments tertiaires privés et publics et les surfaces des bâtiments industriels et artisanaux construites en bois progressent respectivement de + 9,2% et + 31,5%, consolidant ainsi leur positionnement marché.

Les difficultés conjoncturelles du marché et la nécessité d’un équipement tendant vers l’industrialisation confortent la participation des entreprises d’expérience et bien structurées. Celles-ci continuent de se développer en renforçant leurs spécificités avec une offre complète intégrant la conception, la fabrication et la mise en œuvre. Les professionnels continuent de proposer des offres innovantes, tant dans les concepts que dans leurs réponses aux appels d’offre afi n de se positionner sur les marchés plus importants. Les entreprises continuent de croire dans le développement de leur marché : 31% d’entre elles prévoient de réaliser des investissements en 2019 et 52% prévoient d’embaucher, voire même 68% pour les entreprises de plus de
20 salariés.

De plus, ces perspectives sont plus importantes dans
les régions pour lesquelles le marché de la construction bois n’est pas prépondérant, laissant entrevoir un développement France entière en plus des régions historiquement dynamiques comme l’Est et la façade atlantique.

Malgré une probable baisse de la conjoncture à venir dans le bâtiment, les travaux et les initiatives prises par la fi lière bois tels que les vitrines que sont les immeubles bois de grande hauteur et les Jeux Olympiques 2024, mais aussi les exigences de la prochaine Réglementation Environnementale 2020 devraient permettre à la construction bois de poursuivre son développement et d’accroître ses parts de marché dans tous les secteurs du bâtiment.