Une fin d’année 2018 dynamique pour l’emballage industriel

L’Observatoire économique de la filière forêt-bois est entièrement financé par France Bois Forêt : il permet aux professionnels d’avoir des repères et des informations conjoncturelles pour piloter leur activité et orienter leurs investissements. Focus sur la parution du 4e trimestre 2018 de la lettre d’information économique des secteurs de l’emballage et des travaux forestiers.

FBR/FBF/Plan Rapproché

Après avoir modérément rebondi pendant la saison estivale, l’activité économique française a ralenti fin 2018, opérant ainsi un certain tassement, notamment au niveau de la consommation des ménages. Par ailleurs, les effets négatifs du mouve­ment des « Gilets jaunes », entamé dès la mi-novembre, ont pénalisé un grand nombre de secteurs en particulier celui du commerce. Le climat des affaires a, quant à lui, continué de se détériorer sur les trois derniers mois de l’année, hormis dans le secteur du bâtiment. Il se maintient toute­fois toujours au-delà de sa moyenne de longue période.

Des évolutions différenciées

Dans ce contexte moins favorable, les professionnels de la filière forêt-bois enregistrent des évolutions différenciées sur le dernier trimestre de l’année 2018.
Ainsi, l’activité des entrepreneurs de travaux forestiers continue d’afficher une croissance limitée en fin d’année : + 0,5 % à un an d’intervalle. Sur l’ensemble de 2018, le chiffre d’affaires est stable comparé à celui de 2017. D’ailleurs, 42 % des chefs d’entreprise de ce secteur qui ont été interrogés placent au premier rang de leur préoccupation les difficultés de trésorerie, loin devant celle du carnet de commandes pour 18 % d’entre eux (voir tableau).
La situation ne s’améliore pas pour les fabricants d’emballages légers qui connaissent, eux, une fin d’année difficile : – 3,5 % comparé au quatrième trimestre 2017, après une période estivale déjà en baisse (- 4 %). De fait, le rythme annuel d’évolution ressort à - 2 % sur l’ensemble de l’année 2018.
En revanche, l’activité des fabricants de caisses et d’emballages industriels reste bien orientée et tend même à s’accélérer sur le dernier trimestre : + 2,5 % à un an d’intervalle. Sur l’ensemble de l’année 2018, le chiffre d’affaires s’inscrit également en hausse de 2,5 %. Dans ce contexte, les difficultés de trésorerie (8 %) sont à la dernière place des préoccupations des chefs d’entreprise, loin derrière les autres sujets.
Enfin, après un troisième trimestre dynamique, l’activité des fabricants et reconditionneurs ralentit sur les mois d’octobre, de novembre et de décembre, mais reste toutefois légèrement positive : + 0,5 % comparé aux mêmes mois un an plus tôt.
Sur l’ensemble de l’année 2018, la progression du chiffre d’affaires ralentit, mais reste dynamique : + 2,5 %.
Les stocks demeurent conformes à la normale pour 70 % et plus des professionnels interrogés. Les prix d’achat continuent, quant à eux, de suivre une tendance haussière tout comme les prix de vente, mais toujours de manière plus limitée qu’au trimestre précédent.
Durant les premiers mois de l’année 2019, l’activité devrait rester relativement stable pour les entrepreneurs de travaux forestiers et pour les fabricants d’emballages légers. À l’inverse, le chiffre d’affaires devrait plutôt se contracter pour les fabricants d’emballages industriels et les fabricants et reconditionneurs de palettes.

Pour en savoir plus :
observatoire.franceboisforet.com

PROGRAMME
Réf. FBF : 180E903
Budget FBF : 25 k€