Fiabiliser l’utilisation des systèmes de mesure des machines de bûcheronnage

Financé par France Bois Forêt, retour sur le programme ayant pour but de fiabiliser l’utilisation des systèmes de mesure des machines de bûcheronnage: parution d’outils pour accompagner les professionnels


Les machines de bûcheronnage sont toutes équipées de systèmes permettant la mesure des différents produits qu’elles façonnent dans les arbres à récolter. Pour qu’elles fournissent des données fiables et donc utiles aux professionnels, le déploiement de pratiques claires et rigoureuses est une condition nécessaire. Plusieurs organisations de la filière se sont donc associées pour décrire et communiquer sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Convenir avant le démarrage du chantier de la formule de calcul de volume utilisée, veiller au bon fonctionnement des capteurs de diamètre, réaliser un contrôle de mesures par jour, étalonner régulièrement le système… voilà quelques-unes des 12 recommandations qui figurent dans les outils publiés collectivement par la FNEDT, la FNB, l’ONF, le GCF et FCBA.

Les systèmes de mesures embarquées qui équipent les machines de bûcheronnage permettent d’obtenir des informations sur la production utiles à l’ensemble des acteurs de la filière. Les données dimensionnelles qu’elles enregistrent (longueurs, diamètres) servent notamment au calcul des volumes. Pour fiabiliser ces données essentielles (pour la gestion des chantiers, de la logistique associée…), il est nécessaire de respecter certaines précautions. La mise en œuvre de bonnes pratiques par les professionnels permettra de donner confiance en ces données de production et participera ainsi à la compétitivité de la chaîne d’approvisionnement en bois.

La réalisation des outils, le livret, les fiches pratiques et les tutoriels par marque (John Deere, Ponsse et Komatsu), est l’aboutissement d’un projet mené sur 2 ans, financé par l’interprofession nationale France Bois Forêt. Une phase d’expérimentation sur le terrain a permis de recueillir les retours d’expériences des professionnels et d’échanger avec eux sur leurs pratiques et les éventuels freins rencontrés à l’utilisation de ces données. Les trois principaux constructeurs de machines de bûcheronnage ont également été consultés. Ce travail conséquent a permis de recueillir l’ensemble des informations nécessaires à la rédaction des outils publiés. 2 000 exemplaires de chacun des documents sont distribués auprès des professionnels et des centres de formation. Les documents sont également téléchargeables sur les sites internet des porteurs du projet et diffusés largement sur les réseaux sociaux et auprès des professionnels.

Pour en savoir plus :