Anticiper la demande de bois dans la construction

France Bois Forêt, en partenariat avec le Codifab (Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois) et les ministères chargés de l’Environnement et du Logement, a fait réaliser une étude prospective sur l’avenir des produits à base de bois dansle secteur du bâtiment. Objectif : avoir une meilleure visibilité à moyen et long termes sur l’évolution de cette filière en France.

Complémentaire de la démarche de la Veille économique mutualisée (VEM) qui vise à construire et tenir à jour un tableau emplois ressources (TER) des flux produits entre les différentes branches d’activité de la filière, cette étude prospective doit permettre de répondre à quatre grandes attentes. Il s’agit d’apprécier les évolutions tendancielles des segments de marché de la construction : résidentiel, tertiaire, public, privé, neuf, rénovation, aménagement intérieur. L’étude doit également fournir des perspectives quantifiées et qualifiées de
demande finale de produits à base de bois, et apprécier la capacité d’évolutions compétitives des entreprises de la filière. Enfin, il faudra évaluer les perspectives d’amélioration de la performance environnementale du secteur du bâtiment, neuf et existant, grâce à l’emploi du bois.

Pour en savoir plus :
afcobois.fr
cellule-eco-bretagne.asso.fr
codifab.fr
franceboisregions.fr
umb-ffbatiment.fr

Réf. FBF : 170E666
Budget FBF : 64 k€

Trois hypothèses
Différents scénarios sont construits, principalement à l’horizon 2030, avec une étape en 2020, et pouvant se prolonger jusqu’en 2050. Le premier s’appuie sur une situation « tendancielle », prolongeant les évolutions économiques des dix dernières années, en conservant constants les paramètres de parts de marché. Plus volontaire, le deuxième scénario est basé sur une situation dynamique tirée par un développement important du marché. Enfin, la dernière hypothèse est une alternative à mi-chemin des deux.
L’étude, confiée au cabinet en conseil stratégique BIPE (Bureau d’informations et de prévisions économiques) appuyé par l’institut technologique FCBA (Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement) pour l’expertise technique, a donné lieu à des projections sur les constructions neuves et les réno­vations de bâtiments. Elle s’est attachée à estimer les volumes de bois par famille de produit (charpente, isolation, escaliers) et à analyser l’impact des innovations technologiques sur l’évolution des marchés. Des projections des volumes de bois par type d’usage ont également été réalisées. Après un premier rapport rendu en juillet 2018, il est apparu nécessaire de poursuivre le travail en intégrant davantage les atouts du bois face à la neutralité carbone dans les différents scénarios. Les résultats finaux sont attendus pour juin 2019.

Parmi les autres objectifs de l’étude : estimer les volumes de bois par famille de produit (charpente, isolation, escaliers…). © France Bois Régions/France Bois Forêt/Plan Rapproché
Collège Héric Loire Atlantique. Entreprise Muréko © Photographe Atlanbois

 

Enquête Construction Bois : bientôt une cinquième édition
Depuis 2011, la filière forêt-bois analyse, tous les deux ans, le marché de la construction bois à travers une enquête nationale réalisée auprès d’un millier d’entreprises du secteur. Ses résultats permettent à la filière d’orienter ses actions de communication et de recherche et développement. C’est aussi un support pour les professionnels afin de bâtir leur stratégie et leur positionnement marché. Financée par France Bois Forêt et le Codifab (Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois), en partenariat avec France Bois Régions, l’UMB-FFB (Union des métiers du bois-Fédération française du bâtiment) et Afcobois, le Syndicat français de la construction bois, cette enquête est réalisée avec la collaboration de la Cellule économique régionale de la construction (CERC) Bretagne. En ce début d’année 2019, est lancée la cinquième édition, portant sur l’activité 2018. Un questionnaire sera donc bientôt adressé à un échantillon représentatif d’entreprises. Les résultats sont prévus pour la fin de l’année.