Défis du Bois : vers de nouveaux paysages

Pour leur quatorzième édition, Les Défis du Bois 3.0, dont France Bois Forêt est partenaire, se sont déroulés sur le Campus Bois de l’Enstib (École nationale supérieure des technologies et industries du bois), à Épinal, du 19 au 26 mai dernier. Une semaine pour construire des microarchitectures qui prendront vie dans les jardins botaniques du Grand Nancy.

La création des Défis du Bois remonte à 2005. Des enseignants en architecture et en ingénierie bois de L’École nationale supérieure d’architecture de Nancy et de l’Enstib d’Épinal décident de faire vivre l’expérience du travail collectif à des jeunes ingénieurs et architectes, fraîchement diplômés. L’objectif de cette épreuve initiatique était de permettre une expérience de partage et de créativité, répondant à des contraintes de temps, de matériel et d’inventivité. Ainsi sont nés les Défis du Bois, suivis, en 2015, par Les Défis du Bois 3.0, qui laissent place à des structures pérennes.
Aux futurs architectes et ingénieurs, s’ajoutent les Compagnons du Devoir, un véritable atout, pour la finalisation de la construction.

L’Estampe est une microarchitecture destinée à occuper un emplacement proche de la forêt japonaise, dans les jardins botaniques du Grand Nancy. Elle a obtenu le prix de la Délicatesse, décerné par France Bois Forêt, en raison de la grande finesse des éléments qui la composent.

De l’éphémère au durable
L’année 2018 voit, pour la quatrième fois, la formule lancée en 2015, visant à produire des structures prototypes, pouvant être exploitées par un partenaire privé et/ou public. Il s’agit d’ancrer la manifestation dans les enjeux actuels, numériques et environnementaux, tout en intégrant une dimension professionnelle toujours plus forte.
Les structures « Tutti Modular », conçues en 2016 pour la communauté de communes de la Vôge vers les Rives de la Moselle (88), ont, d’ores et déjà, atteint leurs objectifs à travers des animations culturelles et sociales, un peu partout dans le territoire. Les dix « Swingcases », studios à musique, créés pour l’École polytechnique en 2017, accueillent, depuis la rentrée, les élèves musiciens sur le campus de Palaiseau (91).

Cette année, les cinquante « Défi­boiseurs » ont travaillé sur la conception et la construction d’une « Lignea Camera », une microarchitecture qui sera installée dans les jardins botaniques du Grand Nancy, à Villers-lès-Nancy (54). Ces « cabines de contemplation démontables » ont une vocation pédagogique, culturelle et ludique. Chacune abritera un objet de collection qui sera mis en vitrine. Des panneaux d’information, selon la charte graphique du jardin botanique, seront installés à l’intérieur pour informer les visiteurs. La vocation initiale est complétée par l’architecture, la mise en scène dans le jardin et la qualité de l’espace intérieur de la cabine.

Le grand public aussi
Outre l’aventure pédagogique, Les Défis du Bois 3.0 sont l’occasion d’ouvrir le monde de la construction bois au grand public. Durant toute la semaine, scolaires et visiteurs ont été accueillis sur le site, où ils ont bénéficié d’un parcours fléché leur permettant de visiter le campus de l’Enstib ainsi que le site des Défis du Bois. Programmées pour les scolaires, écoles primaires, collèges et lycées, des visites accompagnées ont permis de découvrir la manifestation et de profiter de conférences, d’expositions et d’animations adaptées à leur âge.