« Mobiliser » : pour mieux gérer la forêt

Photo : Pépinières Naudet

Mis en place en 2016, le programme « Mobiliser » a pour finalité de sensibiliser les propriétaires forestiers à la gestion de leur forêt via un réseau de référents régionaux. Portée par la Fédération des syndicats de forestiers privés (Fransylva) et soutenue par France Bois Forêt, l’opération entre dans sa troisième année.
La première partie de ce programme, menée en 2016 et 2017, a permis non seulement d’engager plusieurs syndicats dans des actions de communication et de mise en place de services pour les adhérents, mais aussi de sensibiliser les propriétaires à l’importance de gérer leur forêt. Le bilan de ces premières démarches est satisfaisant, comme l’explique Pauline Martin, chargée de mission chez Fransylva : « Nous avons pu élaborer un processus d’information et de construction de l’image des syndicats afin de toucher un nombre croissant de propriétaires qui, jusqu’alors, n’avaient pas conscience des services que le syndicalisme pouvait leur rendre. » Ainsi, un travail de fond a été réalisé sur le site internet de la fédération, avec des pages dédiées aux syndicats dans chaque région et un accès réservé aux structures syndicales et à leurs adhérents. Une action de développement des réseaux sociaux, relais de communication des actions, a aussi été mise en place. Un compte Twitter @fransylvaparis et un compte LinkedIn ont été créés, la page Facebook « Forêt Privée Française » est également alimentée, depuis début 2017, par des contenus axés sur le syndicalisme forestier.
La communication via ces réseaux est aussi un moyen d’accroître la fréquentation du site internet et de valoriser les initiatives des organismes départementaux et régionaux. À cela s’ajoute un accompagnement dans la mise en place d’outils de relations presse pour mieux faire connaître la fédération, son rôle et ses missions.

Un travail de fond a été réalisé sur le site internet de Fransylva, vecteur de communication numéro un de la fédération.
Doc. : Fransylva

Et en 2018 ?
« Ce travail préalable sur l’image et la notoriété étant engagé, indique Pauline Martin, il s’agit maintenant de consolider ce qui a été fait en 2017, notamment en multipliant les formations dédiées à la communication ou aux relations presse, en renforçant notre présence sur les réseaux sociaux. » Après la communication, l’accent est mis, cette année, sur le développement des services « qui ne se résument pas seulement à la couverture en responsabilité civile ». Proposés aux propriétaires fores­tiers à travers leurs structures syndicales, ces services doivent leur permettre de mieux gérer leur forêt : citons la qualification des bois via l’utilisation d’un drone ou l’organisation de rassemblements de propriétaires destinés à optimiser la réalisation des éclaircies sur leur parcelle. L’enjeu est d’encourager la mutualisation et la cohérence des actions. Enfin, la recherche de nouveaux adhé­rents est un autre volet important du programme. Elle passe notamment par la mise à disposition, auprès des syndicats, d’outils destinés à faciliter la prospection.