France Bois Forêt soutient les actions dans les territoires

Comme les régions françaises, le réseau des interprofessions régionales, animé par France Bois Régions, devrait passer de 22 à 13 d’ici à 2020. Favoriser l’usage du bois français fait partie de leurs missions : 25 prescripteurs bois œuvrent, au quotidien, sur le terrain grâce notamment à l’aide de la CVO de France Bois Forêt. Florilège de leurs actions.
Au cours de l’année 2017, pour accompagner les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre, le réseau Prescription Bois a organisé 384 événements, touchant plus de 12 876 personnes (hors salons), suivi près de 903 contacts et projets, identifié 469 projets faisant l’objet d’une opportunité en bois français. À ce bilan chiffré qui révèle le dynamisme du réseau, s’ajoute le travail quotidien des équipes pour collaborer à la mise en œuvre des actions nationales et les décliner au niveau régional. Ainsi, la démarche nationale menée par l’association Adivbois, qui fait la promotion des immeubles bois de grande hauteur, a trouvé avec les prescripteurs bois le bon relais pour se rapprocher des territoires et accompagner la communication sur trois ans des projets lauréats du concours lancé en 2017. Le réseau a également aidé à la réalisation du site solutions-rehabilitation.fr qui présente des retours d’expérience sur des solutions de réhabilitation singulière ainsi que des fiches d’opération.
Les prescripteurs ont, par ailleurs, collaboré à la construction de l’argumentaire appuyant la campagne de communication « Pour moi, c’est le bois ». Citons aussi le programme Roadshow, une tournée financée par France Bois Forêt dans le cadre de la campagne de communication nationale, dont l’objectif est de mieux faire connaître l’offre de produits bois français. Après Brive-la-Gaillarde (19), Parent (63) et Reugny (37), le Roadshow a poursuivi sa route en région Paca et dans les Hauts-de-France. L’heure est désormais au déploiement des messages de la campagne partout en France. Rappelons que France Bois Forêt a soutenu les actions du réseau France Bois Régions pour un montant total de 2 412 k€ ces trois dernières années.

Trois questions à Aude Barlier, coordinatrice nationale de France Bois Régions, déléguée générale Gipeblor (interprofession forêt-bois de Lorraine)

Comment s’organise la fusion des interprofessions régionales dans le cadre de la réforme territoriale ?
Ce processus ne peut se faire que progressivement, la partie technique étant d’ailleurs souvent plus facile à régler que la dimension politique. Il faut, en effet, prendre en compte le contexte de chaque territoire, la situation de la filière, l’historique des interprofessions, le rôle des organisations professionnelles, l’implication des acteurs économiques et politiques… Dans les territoires où les interprofessions travaillaient déjà ensemble à l’échelon de la grande région, la fusion est plus rapide et plus facile car la synergie nécessaire est déjà présente. Pour d’autres, la démarche de rapprochement réclame plus de temps : il faut apprendre à mieux se connaître et à travailler ensemble.
Quel est le rôle de France Bois Régions dans cette nouvelle organisation ?
La force du réseau national est de favoriser le partage d’expériences. C’est pourquoi nous avons encouragé les interprofessions à échanger sur les méthodologies mises en place afin d’optimiser le processus de fusion. Il ne s’agissait pas de donner de directives précises, mais que chacun s’approprie ce qui peut fonctionner chez lui. Au sein de France Bois Régions, nous avons fait le choix de répartir les tâches entre les différents délégués, tout en favorisant, là encore, l’échange et la communication sur chaque dossier en cours. Ainsi, chaque interprofession a son « délégué » France Bois Régions qui sert de relais entre la région et le niveau national. Rappelons que la vocation de France Bois Régions est de coordonner et de représenter les interprofessions régionales, tout en collaborant à la définition de la stratégie nationale.
Comment la campagne de communication nationale « Pour moi, c’est le bois »
est-elle relayée dans les territoires ?
Nous avons accueilli cette campagne avec beaucoup de bonheur car nous étions en attente d’une démarche fédératrice qui nous permette de communiquer de manière à la fois forte et cohérente, avec des messages communs. Nous utilisons donc les nombreux outils mis à notre disposition pour accompagner nos opérations sur le terrain. Et si les professionnels constituent notre cible prioritaire, nous agissons également auprès du grand public avec, pour objectif, de donner une image de la filière bois moderne et porteuse d’avenir. Le passage à la phase grand public de la campagne nationale « Pour moi, c’est le bois », début avril, avec notamment la diffusion du spot TV, arrive à point nommé.

Photo : Fibois Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes/Le bois pour construire
Cette visite de chantier, qui s’est déroulée à Parent (63), le 24 novembre 2017, était organisée dans le cadre de la campagne nationale « Pour moi, c’est le bois », en partenariat avec l’Aduhme (Agence locale des énergies et du climat). Les acteurs de l’opération, maîtres d’ouvrage, architectes et BET thermique, ont détaillé les aspects programmation, conception et réalisation avant d’accompagner la visite du chantier. Ce bâtiment en construction est lauréat de l’appel à projets « Bâtiment énergétiquement performant et matériaux biosourcés » lancé par l’ex-région Auvergne et dont Jean-Pierre Mathé, prescripteur bois Auvergne, est à l’origine. 61 participants étaient présents, principalement des architectes, des élus locaux et des étudiants. Pour en savoir plus sur l’Aduhme : adhume.org Autre initiative de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes : l’édition d’un ouvrage intitulé Le bois en extérieur, 10 ans plus tard, qui réunit dix constructions en bois datant de dix ans ou plus, pour démontrer que le bois en extérieur peut vieillir correctement.
Téléchargez Le bois en extérieur, 10 ans plus tard sur fibois-rhone.com

De gauche à droite : Philippe Leclerc, animateur ; Sébastien Cossin, directeur général, Tonnellerie de Mercurey ; Florence Doucet, experte filière forêt-bois, Crédit Agricole ; Gilles Forest, directeur commercial Grand-Est, Arbonis ; Jean-François Guilbert, directeur, FrenchTimber ; Éric Toppan, coordinateur de l’Observatoire économique, France Bois Forêt.
Photo : Pascal Charoy

Bourgogne-Franche-Comté/congrès Aprovalbois
« La filière forêt-bois au cœur de l’économie de demain », tel était le thème du 11e congrès Aprovalbois qui s’est déroulé à Dijon (21), les 23 et 24 novembre 2017. Lors de cet événement organisé par Fibois Bourgogne-Franche-Comté, une vingtaine d’intervenants ont débattu de quatre sujets d’actualité : la place du bois en France et dans le monde ; attirer, former et motiver les salariés de demain ; la ressource forestière, sa mobilisation et son acceptabilité ;
les marchés et leurs tendances. 200 personnes ont participé à cet événement qui a rencontré un franc succès.

Photo : Abibois

Bretagne/Rencontres chantier
Le 12 décembre dernier, Abibois organisait une journée à Lamballe (22) avec la visite du futur collège de la ville et celle de l’entreprise Protac, industriel du rabotage. Plus d’une centaine de professionnels et prescripteurs étaient présents. Il s’agissait de faire redécouvrir les savoir-faire des entreprises bretonnes, de la scierie à la mise en œuvre du bois. C’était aussi l’occasion de démontrer que les produits bretons issus des massifs régionaux sont techniquement performants et peuvent être industrialisés.

Photo : Jean-Baptiste Thévard

Centre-Val-de-Loire/ Formations Paille et Matériaux biosourcés
Arbocentre organise régulièrement des formations sur la construction bois. En 2017, deux d’entre elles, portant sur les matériaux d’isolation biosourcés, ont particulièrement bien fonctionné. La première, centrée sur l’utilisation de la paille, s’est déroulée sur le plateau technique de Graçay (18), où les stagiaires ont pu manipuler les bottes de paille et se rendre compte plus concrètement de ce qu’est un mur de bois avec un remplissage en paille. Cette formation a rassemblé une douzaine de personnes, architectes et charpentiers bois. La seconde formation, consacrée aux matériaux d’isolation biosourcés, a réuni des maîtres d’ouvrage, organismes, négoces et entreprises de construction. Les principaux matériaux (laine de bois, ouate de cellulose, laine de chanvre, de mouton…) ont été présentés à travers des exemples concrets de mises en œuvre.

Photo : Gipeblor

Grand-Est/Salons de l’habitat
Moment fort de la communication du Gipeblor, le Salon Habitat et Bois, qui s’est tenu à Épinal en septembre 2017, est la troisième manifestation en terme de fréquentation en région Lorraine. L’interprofession anime l’espace bois du salon en mettant l’accent sur les possibilités d’usage des bois locaux dans la construction, à travers un stand réalisé avec les étudiant en BTS Systèmes constructifs bois et habitat du lycée André-Malraux. C’est sur cet espace que les élus et représentants de l’État ont inauguré le salon. À l’occasion de cette édition 2017, les interprofessions du Grand-Est avaient organisé la cérémonie de remise du prix régional de la Construction bois. Découvrez les lauréats nationaux 2017 sur prixnational-boisconstruction.org

Photo : Fibois Alsace/Sébastien Brillais

À Strasbourg, lors du Salon de l’Habitat qui a eu lieu au printemps, plusieurs événements et ateliers étaient organisés par Fibois Alsace pour présenter et promouvoir les multiples possibilités du matériau bois. Une exposition portant sur les essences principales rencontrées en Alsace a notamment mis en lumière les aspects, utilisations, atouts et localisations principales du chêne, du hêtre, du châtaignier, du peuplier et du frêne.

Photo : CEN

Hauts-de-France/Inauguration
C’est sous le haut patronage de Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France, que s’est déroulée, le 19 septembre dernier, l’inauguration des nouveaux bureaux du Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais, à Lillers (62). Accompagné de nombreux élus des territoires concernés, Xavier Bertrand a salué la qualité d’exécution de l’entreprise Coquart SA (62). Il a également mis en avant l’innovation dont fait preuve la filière bois régionale qui s’est mobilisée pour ce projet dans la certification de lamellé-collé en chêne régional. Près de 200 m3 de ce produit, transformé localement, ont en effet été utilisés sur cette construction. Renouvelant l’engagement du conseil régional pour l’accompagnement de la filière, son président a rappelé le rôle essentiel de celle-ci dans l’économie de la région et pour le développement durable de ses territoires.

Île-de-France/Trophées Bois
Le 13 juin dernier, l’interprofession Francîlbois a organisé la remise de prix des Trophées Bois Île-de-France, pour sa 4e édition. Ce palmarès régional, déclinaison du palmarès national (Prix national de la construction bois), a reçu 73 candidatures. Quatorze lauréats, répartis en six catégories, ont été retenus cette année. L’importance de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre sur les perspectives d’avenir pour la filière forêt-bois, de la sylviculture à la mise en œuvre, a été évoquée devant la centaine de participants présents cette soirée.

Photo : Professions Bois

Normandie/« Élus-tour »
Dans le cadre de sa charte forestière de territoire, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande souhaite créer un levier pour la demande de bois local par le biais de la commande publique. Aussi ses représentants ont-ils fait appel à Professions Bois pour organiser six visites dans le but de présenter la filière forêt-bois aux élus et aux personnels des services techniques du parc. Cet événement, qui a eu lieu les 2 et 4 mai dernier, a rassemblé 55 participants sur deux après-midi.

Photo : FCBA

Nouvelle-Aquitaine/Le Tram du Bois
Le Tram du Bois est une opération de communication et de sensibilisation du grand public qui s’est déroulée du 6 au 15 septembre 2017, sur la métropole bordelaise, en lien avec le congrès Woodrise. Le long de la ligne C du tramway, sept maîtres d’ouvrage partenaires ont proposé des expositions afin de présenter leur démarche et leurs projets sous les angles de la ville durable, de la construction bois et de l’économie locale.
Le 5 septembre, le Codefa (Comité de développement forêt bois Aquitaine) a organisé une cérémonie d’ouverture de l’opération devant une soixantaine de participants. Le 7 septembre, un groupe de quinze professionnels de la filière forêt-bois locale a pu parcourir l’ensemble de l’itinéraire du Tram du Bois avec l’intervention de chaque maître d’ouvrage partenaire. Une visite similaire a été organisée, le 15 septembre, avec un groupe de 25 congressistes participant au congrès Woodrise.

Photo : Arfobois

Occitanie/Conférence
Le 31 mai 2017 à Juvignac (34), l’école Nelson-Mandela a accueilli un séminaire d’information destiné aux acteurs de la commande publique (élus et techniciens) et, plus largement, aux maîtres d’ouvrage. Organisée par le prescripteur de l’interprofession Arfobois, cette réunion a abordé plusieurs questions : comment répondre efficacement aux problématiques de construction ? Comment concilier projet de construction, ressources et emplois locaux ? Comment financer un projet ?
Les solutions retenues pour le chantier du groupe scolaire Nelson-Mandela (bois des Cévennes, isolation en ouate de cellulose, fibres de bois, fibres textiles et chènevotte, approvisionnés localement…) ont été présentées.

Photo : Fibois 04-05

Paca/Bim et nouveaux outils numériques
Plus de cinquante professionnels du monde du bâtiment (charpentiers, architectes, bu­reaux d’études) se sont réunis le 1er février 2017 au collège Marie-Marvingt de Tallard (05) pour assister au colloque annuel de l’interprofession Fibois 04-05.
Un sujet hautement d’actualité était au cœur de cette journée : le Bim* ou la modélisation des données du bâtiment. Conférences techniques, retours d’expériences, démonstrations de produits innovants et espace d’exposition avec des stands de fournisseurs étaient au programme.
* Bim : Building Information Modeling. Le Bim désigne un processus qui permet à l’ensemble des acteurs d’un projet de travailler de manière collaborative, en s’appuyant sur des maquettes numériques 3D, tout au long du cycle de vie de l’ouvrage.

Photo : Atlanbois/Architecte : Altra/Entreprise : Safran CB

Pays de la Loire/Action « Habiter Bois »
À la demande des professionnels de la filière, Atlanbois a mis le matériau bois à l’honneur pendant un mois, dans toute la région des Pays de la Loire. Du 15 septembre au 15 octobre 2017, avec le concours des adhérents de l’interprofession, 80 événements étaient proposés à tous les publics : visites de maisons, de chantiers, d’entreprises, conférences, salons… L’objectif de l’opération « Habiter Bois » était double : réussir à mettre les professionnels en relation avec le grand public et montrer que le bois s’adapte à tous les projets. Devant le succès rencontré par cette première édition, Atlanbois souhaite réitérer cette expérience en 2018.