Emobois : poursuite du déploiement

Portée par un consortium d’organisations professionnelles et de partenaires*, Emobois, la plateforme d’échanges numériques dédiée à l’approvisionnement bois, propose un cadre pour faciliter la mise en relation des systèmes informatiques. Soutenue par France Bois Forêt, elle poursuit son développement.
L’informatisation croissante des entreprises de la filière forêt-bois s’accompagne d’un besoin accru de données numé­riques. Pour que les échanges de ces données entre deux entreprises soit facilité, mieux vaut qu’elles parlent le même langage. C’est ce que propose Emobois : en standardisant les informations, la plateforme rend leur transmission plus aisée et leur intégration plus facile, le tout de façon parfaitement sécurisée.

Déjà 32 inscrits
Après plusieurs années d’études et une première phase pilote, le déploiement s’est poursuivi en 2017. Une période d’essai exceptionnelle a notamment permis à des entreprises de bénéficier de la gratuité du service. « Vingt-quatre entreprises, des transporteurs principalement, ont ainsi pu tester l’outil, et nous sommes, aujourd’hui, à une volumétrie de 25 000 flux annuels, c’est-à-dire 25 000 messages échangés sur l’année », précise Christophe Ginet, ingénieur et chef de projets à l’institut technologique FCBA. En 2018, des actions ciblées seront menées notamment auprès des transformateurs de bois. Une aide à la mise en œuvre sera ainsi proposée : diagnostic de leur système informatique pour valider les prérequis, appui à la création des correspondances entre le langage informatique de l’entreprise et le langage Emobois, support technique pour le développement de l’interface au logiciel de l’entreprise, validation des tests d’échange… Un accompagnement qui devrait lever les éventuelles réticences des utilisateurs potentiels et les inciter à adhérer au service.