Observatoire économique : le baromètre de la filière forêt-bois

Les statistiques portent sur toutes les activités de la filière, de l’amont forestier à la deuxième transformation.
Photo : France Douglas/F. Morlaix

Depuis sa création en 2009, l’Observatoire économique de France Bois Forêt fournit des statistiques et des données économiques fiables et actualisées. Une mission essentielle pour aider les professionnels du bois à développer leur activité.
L’Observatoire économique de France Bois Forêt est un outil qui met à la disposition de tous les professionnels de la filière des informations statistiques récentes sur l’ensemble des marchés de la filière. Son champ d’action couvre les secteurs de la sylviculture, de l’exploitation forestière, de la scierie, de l’emballage léger, de la palette, des caisses industrielles, du négoce… Cet outil dynamique enquête également sur les secteurs clients pour en appréhender les évolutions et mutations : parquets, charpentes et menuiseries, construction bois, produits techniques issus du sciage, bois-énergie…
Des études conjoncturelles
« Outre les chiffres existants, il s’agit de produire des données inédites et régulièrement actualisées », précise Éric Toppan, coordonnateur de l’observatoire. Prix et volumes des bois en forêts publiques ou privées, indices des prix du sciage et du bois-énergie, baromètre trimestriel de l’activité de la première et de la deuxième transformation… toutes ces informations donnent des indications aux professionnels de la filière pour agir sur les marchés, anticiper les tendances et gagner en compétitivité. En complément des études statistiques sont menées des enquêtes qualitatives pointues. Ainsi, 3 000 propriétaires forestiers sont interrogés chaque année pour connaître leurs motivations et leurs comportements économiques. Une note de veille sur la concurrence internationale est également réalisée tous les deux mois avec des focus sur certains pays. Grâce à une veille permanente, l’observatoire produit, chaque semestre, des comptes-rendus de conférences nationales ou inter­nationales.

Cette année, le secteur de la palette, qui consomme près du tiers de la production française de bois, fait l’objet d’une étude détaillée.
Photo : France Bois Régions/France Bois Forêt/Plan Rapproché

Des actions structurelles
Au-delà de ces observations régu­lières, plusieurs études structurelles sont conduites chaque année en fonction des tendances du marché et des attentes des adhérents de France Bois Forêt. Ainsi, l’Enquête nationale de la construction bois, menée tous les deux ans, permet de dresser un panorama complet de la place du bois dans le bâtiment. Cette année, le secteur de la palette, qui consomme près du tiers de la production française de bois, fait l’objet d’une étude détaillée. Un travail approfondi sur la distribution de sciages et des produits dérivés a par ailleurs été réalisé auprès d’une centaine de distributeurs pour mieux connaître les modes de commercialisation de ces produits et les besoins du client final. Les résultats de cette étude seront présentés lors du Carrefour international du bois, à Nantes, en juin prochain.
Mise en commun
Pour renforcer cette veille économique, la tendance est aujourd’hui à la mutualisation des compétences privées et publiques. « Nous travaillons avec les ministères de l’Agriculture (DGPE), de l’Économie (DGE), de l’Environnement (DGEC) et du Logement (DHUP), le Codifab et FBIE, à l’élaboration d’un outil commun, explique Éric Toppan. L’objectif est d’avoir un suivi coordonné de l’activité économique de la filière afin de fournir des données encore plus pointues. » Si l’observatoire est un pilier de l’action, sa réalisation a été confiée à FCBA et à l’IPEA (Institut de prospective et d’études de l’ameublement). Une première présentation du projet est attendue pour le mois de mai, et un site Internet commun, réunissant l’ensemble des données, devrait être opérationnel d’ici à la fin de l’année.
Retrouvez chaque trimestre nos études de conjoncture sur observatoire.franceboisforet.fr