Arbre : un programme fédérateur

En collectif, l’utilisation du bois est de plus en plus prisée des architectes et des maîtres d’ouvrage qui souhaitent allier esthétique et performance.
Photo : Expert Relais Bois/Silverwood

Lancée en 2014, Arbre, acronyme de Aménager et Rénover avec le Bois pour la RÉhabilitation, est une démarche financée par l’État, le Codifab et France Bois Forêt pour valoriser les solutions bois dans la réhabilitation.
Depuis plusieurs années, l’État* soutient le développement de l’usage des matériaux biosourcés dans la construction et la réhabilitation, et le bois y a toute sa place. Si le premier Plan Bois lancé en 2009 a permis de lever les obstacles techniques à l’utilisation du bois dans la construction, le Plan Bois 2 a mis l’accent, en 2014, sur la valorisation des solutions bois dans la réhabilitation. C’est dans ce cadre qu’est né le programme Arbre. Piloté par l’Union des métiers du bois de la Fédération française du bâtiment, ce projet est financé par l’État, le Codifab et France Bois Forêt. Son suivi technique est assuré par France Bois Régions, le CNDB et FCBA, ce dernier étant aussi chargé de la gestion administrative. « D’autres partenaires comme l’Ordre des architectes, l’Ademe ou encore l’Anah nous ont rejoints, l’objectif étant de couvrir l’ensemble du champ de la réhabilitation, au-delà de la filière bois », explique Patrick Molinié, responsable Développement Construction à FCBA, qui se félicite de voir ces différentes instances travailler ensemble autour d’un projet commun.
Les trois volets du programme cofinancé par France Bois Forêt.
Doc. : FCBA

Une démarche globale
S’échelonnant sur trois ans, le programme vise trois marchés prioritaires : la réhabilitation énergétique, la requalification des espaces intérieurs et l’extension-surélévation. Son objectif principal est d’élaborer un outil d’aide à la décision : « Plutôt qu’un dispositif purement technique, nous avons privilégié une approche globale qui, non seulement, met en évidence des solutions techniques, mais, aussi et surtout, fournit un argumentaire efficace pour répondre aux problématiques des maîtres d’ouvrage grâce à des solutions qui embarquent du bois », précise Patrick Molinié. L’outil d’aide à la décision et la base de données de solutions techniques seront donc complétés par une quarantaine de fiches détaillées d’opérations permettant la mise en exergue de retours d’expériences. Arbre porte ses fruits Après une phase de recueil de données et de définition d’un cahier des charges, avec l’aide de l’ensemble du réseau de France Bois Régions, l’année 2016 est consacrée à la concrétisation de l’outil. Un appel d’offres lancé début mars permettra de sélectionner un prestataire. S’ensuivra la réalisation proprement dite de l’outil pour une mise en ligne début 2017. Afin d’aller plus loin, des opérations spécifiques sont prévues pour communiquer sur les résultats du programme. Elles seront destinées notamment aux intervenants publics en charge de prescrire des solutions de réhabilitation, comme les Points Info Énergie de l’Ademe ou encore le réseau Pacte (Programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique). L’objectif étant d’inscrire le programme Arbre selon des exigences encore plus ambitieuses. 
Pour en savoir plus : egboisconstruction.com