Le savoir-faire et le bois transformé français franchissent les frontières

Créée en 2001 et soutenue par France Bois Forêt, l’association FrenchTimber œuvre au développement des exportations de sciages et de produits bois transformés français. Bilan des actions menées en 2016 (assemblée générale le 7 février 2017).

Visite d’une délégation chinoise, en novembre 2016

FrenchTimber a pour mission de promouvoir les produits bois transformés français sur les marchés étrangers et d’en augmenter les ventes. Pour cela, l’association est présente sur le terrain : Chine, Indonésie, Inde, Japon, Singapour, mais aussi Iran, Angleterre, Espagne… FrenchTimber a participé à plus d’une dizaine de salons et missions de prospection en 2016 afin de développer de nouveaux contacts commerciaux et trouver de nouveaux débouchés ; il s’agit aussi de positionner la France comme un pays possédant une ressource de premier ordre et de mieux faire connaître les essences françaises et les produits bois français auprès des futurs utilisateurs. Pour cela, l’association édite différentes brochures de communication disponibles en huit langues afin de faciliter les échanges avec les importateurs et utilisateurs étrangers ; les trois nouveaux documents parus en 2016 portent sur l’évaluation du rendement des sciages de chêne français, sur le classement d’apparence des sciages de châtaignier, et sur le classement des sciages de hêtre.

Actions ciblées
Parallèlement aux salons, FrenchTimber a organisé deux conférences présentant la filière forêt-bois française aux professionnels vietnamiens, l’une à Hanoï, l’autre à Hô-Chi-Minh-Ville. « Le Vietnam est le plus gros importateur de chêne français, après l’Angleterre et la Chine, explique Jean-François Guilbert, directeur de FrenchTimber. Il était donc essentiel de mener une action ciblée dans ce pays, de faire mieux connaître nos classements qualitatifs et nos produits. » Accompagnée du président de France Bois Forêt, Cyril Le Picard, la délégation française était composée de six représentants d’entreprises qui ont ainsi pu présenter leur offre et rencontrer des importateurs et utilisateurs. Outre ces conférences, FrenchTimber organise des voyages en France pour les acheteurs étrangers. En juin dernier, à l’occasion du Carrefour international du bois qui a eu lieu à Nantes, l’association a reçu une délégation d’acheteurs espagnols, puis une autre délégation d’acheteurs chinois a été invitée en novembre. Visites de scieries françaises, rencontres avec les entreprises de transformation du bois… ces séjours, par petits groupes d’une dizaine de personnes, sont l’occasion d’échanges privilégiés, d’autant qu’ils sont facturés aux participants, ce qui garantit la qualité de leur motivation.

FrenchTimber édite de nouveaux documents de communication.

Actions continues
À côté de ces événements ponctuels, l’association mène des actions dans la continuité, ceci afin d’implanter le bois français à long terme. Ainsi, le recrutement, en 2016, d’un deuxième salarié au bureau en Chine, a permis de développer le marché dans le sud du pays. En 2016, l’accent a été mis sur la promotion des exportations de sciages de chêne français : « Il s’agit d’accompagner l’augmentation de la demande chinoise en produits transformés en accroissant l’offre de sciages français, mais également de produits de deuxième transformation », précise Jean-François Guilbert. Enfin, FrenchTimber accompagne les entreprises françaises dans leur démarche à l’export. « Nous mettons, par exemple, à disposition de nos adhérents des listings de prospects qualifiés », précise le directeur. Après la Grande-Bretagne en 2015, un recensement des acheteurs potentiels de résineux en Espagne et en Italie a été mis en place en 2016. Distribué aux entreprises membres de FrenchTimber, ce document a été diffusé pour la première fois auprès des scieries françaises adhérentes de la Fédération Nationale du Bois (FNB).

Et en 2017 ?

Pavillon France au salon de Shanghai, en septembre 2016

Une des actions à venir devrait porter sur le marché mexicain, qui représente un important débouché pour les sciages de hêtre européens. Les scieries françaises souhaitent donc l’étudier et identifier des opportunités commerciales dans cette zone. Le programme comprend un recensement des importateurs et utilisateurs mexicains de hêtre et une mission commerciale afin de rencontrer les acheteurs et définir les cahiers des charges pour les sciages de hêtre. Autres actions prévues cette année : la participation au salon de Delhi, en Inde, et au salon Interzum, en Allemagne, avec la présence de huit entreprises réunies au sein du Pavillon France. FrenchTimber réitérera, bien sûr, sa présence sur les différents salons chinois, avec une mise en avant spécifique des produits destinés au secteur du revêtement de sol, lors du salon Domotex, et des sciages et composants de meuble, lors du salon du meuble de Shanghai. L’association se rendra également au Vietnam, via une présence sous forme de Pavillon France, à l’occasion du salon international des industries du bois qui a lieu à Hô-Chi-Minh-Ville, en octobre prochain.

 

 

 

Pour en savoir plus :
• frenchtimber.com