Forinvest : quand l’amont investit dans la filière

Depuis 2010, Forinvest Business Angels a investi cinq millions d’euros auprès d’une vingtaine d’entreprises.
Photo : LBAF

Soutien des entreprises innovant dans le secteur du bois, l’association Forinvest est devenue un des premiers réseaux de Business Angels en France. Avec l’aide de France Bois Forêt.
Née en 2010, à l’initiative de la Fédération des forestiers privés de France, Forinvest Business Angels (FBA) a pour objectif de permettre aux forestiers d’investir directement au capital d’entreprises françaises prometteuses dans la filière bois. Il s’agit de mettre en relation ses membres investisseurs avec des porteurs de projets innovants et à fort potentiel de développement. En cinq ans, 300 forestiers investisseurs ont apporté 5 millions d’euros à une vingtaine d’entreprises du secteur du bois en France qui ont permis une levée de fonds globale de 26 millions d’euros grâce à un effet de levier important. « Il faut savoir qu’un euro investi génère jusqu’à 10 euros de financement », précise Éric Toppan, secrétaire général de Forinvest.
Défendre la fiscalité
Ces investissements ont été soutenus par une fiscalité incitative : 50 % de réduction de l’ISF et 18 % de réduction de l’IRPP. Mais, depuis le 1er janvier 2016, la loi de finances rectificative a limité cette réduction fiscale, dans le cadre d’un nouveau règlement européen, aux PME de moins de sept ans. « Cette situation est d’autant plus préjudiciable que les entreprises de la filière sont souvent des entreprises familiales de plusieurs générations qui, du coup, ne sont plus éligibles », précise Éric Toppan.
C’est pourquoi FBA prépare une action avec les ministères de l’Agriculture, de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique pour obtenir une dérogation, l’objectif étant de permettre de financer les entreprises de la filière bois sans distinction d’âge. Pour cela, l’association a sollicité le soutien financier de France Bois Forêt, qui permettra de mener cette action avec des appuis techniques et juridiques solides. Le dossier devrait être présenté à la Commission européenne à la fin de l’année pour une décision au début de 2017.
Pour en savoir plus :
forinvest-ba.fr