Des logements passifs en bois local

Un concept constructif qui privilégie une architecture compacte et passive avec du bois local.
Photos : Gipeblor

À Ramonchamp (88), le bailleur social Le Toit Vosgien a construit un collec­tif passif de quatre logements. Une réalisation en bois local qui a bénéficié de l’accompagnement de l’interprofession régionale Gipeblor par le biais du programme Prescription Bois Français soutenu par France Bois Forêt.
Afin de densifier le centre-bourg de Ramonchamp, dans les Vosges, les élus de la commune ont décidé de lancer une opération de logements sociaux performants qui recourent à des matériaux écologiques. Ils se sont, pour cela, rapprochés du Toit Vosgien, bailleur social pionnier dans la construction bois, qui a déjà à son actif plusieurs références de qualité, dont des programmes labellisés PassivHaus*.
Le volume de bois consommé est estimé à 300 m3.

Savoir-faire locaux
Pour réaliser ce bâtiment d’architecture simple et épurée, mais néanmoins technique, rappelant les fermes traditionnelles vosgiennes, le maître d’ouvrage a mandaté le cabinet d’architecture Colin, situé à Dommartin-lès-Remiremont (88). Celui-ci s’est appuyé sur l’expertise des équipes de Gipeblor afin de s’entourer de compétences locales, dans une logique de filière et de savoir-faire de proximité. « Nous travaillons depuis plusieurs années sur le référencement des entreprises bois de la région et avons mis ce réseau à disposition du maître d’ouvrage et de l’architecte », explique Christian Kibamba, prescripteur bois en région chez Gipeblor. L’interprofession a par ailleurs réalisé un catalogue qui permet de trouver facilement le produit local adapté aux besoins du projet, qu’il s’agisse de construire, d’aménager, de chauffer… avec le bois. « Cet outil est très apprécié des professionnels, comme des particuliers », ajoute Christian Kibamba.
Le projet met en œuvre une structure bois isolée avec de la paille.

Hautes performances
Dans le cadre du projet de Ramon­champ, plusieurs entreprises locales se sont investies pour apporter des réponses techniques et économiques adaptées aux exigences des constructions passives. C’est la société Passiv’Home Constructions qui a réalisé la structure du bâtiment. Le choix s’est porté sur une ossature bois de 60 x 380 en lamellé-collé, fournie par la société Lorraine Industrie Bois. Cette ossature sert de caisson pour intégrer des bottes de paille de 380 mm d’épaisseur ; elle est contreventée par un panneau en fibres de bois de 16 mm sur les deux faces. La structure sert également de support pour le plancher en CLT à l’étage. Le bâtiment, de conception bioclimatique, exploite les atouts du terrain. Sur ses façades protégées, il est revêtu d’un bardage en Douglas purgé d’aubier brut de sciage, fourni par la scierie Duhoux, implantée dans la commune.
Un revêtement métallique vient habiller la façade ouest plus expo­sée. Les grandes baies vitrées sont équipées de fenêtres mixtes bois/aluminium provenant de la menuiserie Couval. Des brise-soleil fixes horizontaux (BSO) et des vitrages triples sur châssis bois sont posés sur la façade sud qui bénéficie ainsi des apports solaires l’hiver. Des avancées de toiture protègent le bâtiment des surchauffes d’été. Les ouvertures du côté nord ont été limitées, et les ponts thermiques réduits au strict minimum puisque l’enveloppe est parfaitement continue, notamment par la mise en œuvre d’un système de fondation par radier sur mousse de verre isolante.
Fiche d’identité
Maître d’ouvrage : SA HLM Le Toit Vosgien, Saint-Dié-des-Vosges (88)
Maître d’œuvre : cabinet Colin, Dommartin-lès-Remiremont (88)
BET écoconstruction : Terranergie, Saulcy-sur-Meurthe (88)
Ossature et charpente couverture bardage : Passiv’Home, Saint-Étienne-
lès-Remiremont (88) ; Lorraine Industrie Bois, La Bresse (88)
Menuiserie extérieures : MVC, Gérardmer (88) ; Couval, Rupt-sur-Moselle (88)
Menuiseries intérieures : Menuiserie Vaxelaire, La Bresse (88) Bardage : scierie Duhoux, Ramonchamp (88)