De grands projets bois pour Paris

La filière bois doit être capable de se positionner le plus en amont possible des appels d’offres du Grand Paris. Ici, trois références en bois à Montreuil (93).
Photo : REI

L’Île-de-France représente un immense potentiel de développement pour la construction bois. C’est pour promouvoir l’utilisation du matériau dans les grands projets du Grand Paris qu’un comité dédié a été créé au sein de l’interprofession régionale Francilbois, avec le soutien de France Bois Forêt.
En Île-de-France, 328 000 mètres carrés de permis de construire ont été attribués à la fin mai 2015, soit 31 % de la surface de ceux attribués sur le plan national à la même date. Ces chiffres en disent long sur l’enjeu que représente la région pour la construction/rénovation bois, le secteur ne représentant que 4 % des parts de marché de la construction régionale. Pour y renforcer la visibilité de l’offre bois français, France Bois Forêt a décidé de soutenir le programme intitulé Grands Projets Grand Paris. Porté par Francilbois à travers l’animation d’un comité dédié, le projet vise à promouvoir l’utilisation de bois français dans les immeubles de grande hauteur et les collectifs à forte concentration horizontale.
Renforcer la prescription
« Il s’agit de réunir l’ensemble des professionnels de la prescription bois sous une même entité, l’objectif étant de coordonner nos actions pour être plus efficaces », explique Sébastien Méha, président de Francilbois. Le comité de liaison associe aujourd’hui le Codifab, le CNDB, FCBA, Adivbois et le réseau de France Bois Régions. La démarche prévoit la mise en place d’une équipe resserrée de quatre prescripteurs afin de multiplier l’action sur le terrain auprès des maîtres d’ouvrage concernés.
Il s’agit également, avec le soutien du Codifab, l’appui de France Bois Régions et du CNDB, de mieux caractériser l’offre des entreprises françaises intervenant dans la région. Signée le 7 avril 2016, la convention Grands Projets Grand Paris s’est déjà concrétisée par une réunion de lancement destinée notamment à définir précisément ce qu’est un « Grand Projet » : « Outre les immeubles bois de grande hauteur, le qualificatif peut s’appliquer à toutes les solutions bois qui soient facilement reproductibles par les maîtres d’ouvrage », indique Sébastien Méha. Toutes les solutions bois, y compris en aménagement intérieur. Un million de mètres carrés, sur lesquels faire porter la prescription devrait ainsi être identifié au cours des dix prochaines années. L’ambition du comité est de faire en sorte que 20 % de ce million soit réalisé en bois français par des entreprises françaises.
Pour en savoir plus :
francilbois.fr
adivbois.org