AMI feuillus : cinq lauréats

Lancé en septembre 2015, l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) financé par la DHUP*, France Bois Forêt et le Codifab, vise à utiliser davantage de bois feuillus dans la construction. Cinq lauréats ont été retenus.
La France possède le premier patrimoine forestier de l’Union Européenne en matière de bois feuillus. Cependant, depuis 25 ans, alors que le volume sur pied ne cesse de croître, la récolte de bois d’œuvre feuillus diminue, et cette ressource est de moins en moins utilisée dans la construction. C’est pourquoi les ministères de l’Environnement et du Logement, France Bois Forêt et le Codifab ont lancé en septembre 2015 un appel à manifestation d’intérêt. Objectif : accompagner des projets industriels qui visent à faire émerger des produits et/ou des solutions innovantes valorisant la ressource locale en bois feuillus dans la construction.

Intérêt manifeste
Un total de 25 dossiers ont été déposés avant le vendredi 15 janvier 2016,
date de clôture de l’AMI. Les candi­datures ont été portées par des organismes divers et variés : entreprises de première et de deuxième transformation, industriels, constructeurs bois, collectivités territoriales, interprofessions régionales, centres scientifiques et techniques… Ces organismes ont candidaté à cet AMI pour financer des essais techniques, de la R&D, des études de marché et de faisabilité, la recherche et la mise en relation de professionnels ou encore l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies marketing et de communication.
Les lauréats
Chaque dossier a été expertisé par un comité de sélection. Cinq projets ont été retenus :
– un projet de développement d’un produit CLT mixte feuillus/résineux porté par l’interprofession régionale Abibois pour le compte de l’entreprise Tanguy ;
– la société Limousin Bois Abouté Feuillus (LBAF), qui développe un projet de valorisation du chêne rouge et du châtaignier en carrelets pour la menuiserie extérieure et l’agencement ;
– un projet de développement d’un procédé de fabrication et de mise en œuvre de panneaux CLT en chêne porté par Bois Croisés de Bourgogne, association ayant pour objet l’étude et la recherche de différents procédés de travail du bois, en vue d’implanter en Bourgogne une unité de fabrication de panneaux de bois lamellés ;
– un projet de prototype de parois en planches de hêtre des Vosges assemblées, porté par l’entreprise Leko Homes ; – un projet de fenêtres innovantes en chêne pour la rénovation du bâtiment ancien, porté par la SARL Baulain.
Le succès de cette première édition de l’AMI feuillus montre que les entreprises de la filière bois innovent. Une deuxième édition de l’AMI feuillus est d’ores et déjà à l’étude, en lien notamment avec les travaux du Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois).

Image à la une : De gauche à droite : Cyril Le Picard (président FBF), Luc Charmasson (président FBIE), Adrien Deparis (Atelier Baulain), Emmanuelle Cosse (ministre du Logement et de l’Habitat durable), Jean-Philippe Bazot (Bois Croisés de Bourgogne), François-Xavier Cordier (Leko France), Christophe Thuault (Tanguy).

Pour en savoir plus :
• codifab.fr
• logement.gouv.fr