109 programmes soutenus en 2016

6,2 millions d’euros, c’est le montant total alloué en 2016 par France Bois Forêt aux projets soutenant la mobilisation des bois français et la valorisation de leurs usages.
Sur 670 programmes soutenus par France Bois Forêt depuis sa création, 539 sont aujourd’hui achevés et 130 sont en cours de réalisation (un seul programme annulé). Il s’agit, pour la majorité d’entre eux, de programmes dont la mise en œuvre est répartie sur plusieurs années et qui sont liés soit à la recherche et au développement, soit à l’observation économique. À cela, s’ajoutent les projets transversaux qui concernent une majorité de membres actifs et de partenaires : actions de promotion, de communication, de prescription ou encore actions en lien avec la formation. En 2016, sur 109 programmes* soutenus par France Bois Forêt, 36* concernent des actions transver­sales pour un montant total de 2,5 M€ : réseau de prescripteurs bois français, développement des immeubles à vivre en bois (ADIVbois), salons professionnels, actions de normalisation… Quant aux programmes sectoriels, ils concernent généralement un secteur d’activité qui peut relever soit du premier collège de France Bois Forêt (sylviculture/production forestière), soit de son deuxième collège (exploitation forestière et transformation du bois). En 2016, France Bois Forêt soutient 43 programmes sectoriels pour un montant total de 2,5 M€.

Photo : Fibois Alsace

Un guide sur la praticabilité des sols
Mené par l’Office national des forêts et la Fédération nationale entre­preneurs des territoires (FNEDT), le projet Pratic’sols porte sur la réalisation d’un guide technique à destination des propriétaires gestionnaires et des conducteurs d’engins forestiers. Objectif : leur apporter des éléments de compréhension et de décision concernant la praticabilité des sols. Il s’agit aussi d’identifier et de vulgariser les bonnes pratiques d’utilisation des engins sur les chantiers forestiers. La qualité de ces derniers est en effet fondamentale pour la préservation des sols. Entièrement financé par France Bois Forêt, le document, disponible fin 2016, sera édité à 9 000 exemplaires et téléchargeable sur Internet.

 

Un simulateur pour se former aux métiers du sciage

Photo : Fabienne Tisserand/Le Bois International

Ces dernières années, plusieurs établissements de formation ont fermé leurs sections scierie. Face à cette situation alarmante, les inter­professions régionales de Franche-Comté, d’Auvergne et du Languedoc-Roussillon ont décidé, en avril 2013, à la demande des syndicats de scieurs, de réfléchir à la conception d’un simulateur de conduite de scierie, réflexion initiée en Auvergne et en Aquitaine, il y a plusieurs années. Il s’agit donc de développer un outil de simulation permettant d’assurer la formation initiale et continue et de promouvoir les métiers de la première transformation en suscitant l’intérêt des jeunes. Cofinancé par France Bois Forêt, les interprofessions impliquées, les Régions et les Départements concernés, le projet devrait aboutir, d’ici à la fin de l’année, à la conception d’un prototype duplicable, avec une variante mobile qui pourra servir à la formation au sein des entreprises.

Les territoires forestiers auront leur « référent »

Photo : FNCOFOR

Accompagner les élus pour le développement des territoires en s’appuyant sur leurs atouts forestiers, tel est la finalité du projet lancé par la Fédération nationale des communes forestières, via son Institut de formation forestière communale. Il s’agit de former un réseau d’élus, les « référents forêt-territoire ». Soutenu par un financement de France Bois Forêt, le projet revêt un double objectif : mieux intégrer la filière forêt-bois aux politiques des territoires, afin que les dynamiques territoriales et les dynamiques de filière se renforcent mutuellement ; renforcer les liens entre les territoires et les professionnels de la filière, pour une meilleure valorisation locale de la forêt et du bois. Sensibilisation, échanges d’informations, partages d’expériences et diffusion des bonnes pratiques sont ainsi attendus. L’organisation des Rencontres nationales des territoires forestiers est par ailleurs prévue en 2016.