Former les propriétaires à une meilleure compréhension de la gestion forestière

Photo : Fibra

Cofinancées par France Bois Forêt, les FOrmations à la GEstion FORestière (Fogefor) permettent aux propriétaires forestiers, qui disposent de peu de temps, d’acquérir un ensemble de notions de base. Objectif : les accompagner dans la gestion de leur forêt et de leur bois.
Depuis 2008, la cellule nationale des Fogefor bénéficie de fonds pour financer les formations destinées aux propriétaires forestiers. La moitié de cette aide provient de France Bois Forêt. En 2015, par manque de subventions de la part du CNPF, très peu de stages ont été financés et ceux qui l’ont été n’ont reçu que 50 % du barème (sur fonds CVO). La reprise en 2016 a pourtant été modérée par rapport aux années 2007/2014 et certaines régions n’ont pas organisé de stages en 2016. Il faut dire que le Feader (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) n’a été ouvert aux formations forestières que dans trois régions pour l’instant. Celles qui ont repris leur activité habituelle de formation l’ont fait avec succès : les stages de 2016 ont rassemblé en moyenne 17 présences.
Vers une plus grande autonomie
Les stages sur la gestion du patrimoine forestier sont largement majoritaires depuis 2012. Se former aux outils comme les documents de gestion et la cartographie informatique est une démarche entreprise par les propriétaires. On retrouve ce besoin d’apprentissage des outils dans d’autres domaines, tels que la sylviculture (guide de diagnostics et de sylviculture), la récolte des bois (tronçonneuse, tableau de cubage), le paysage et la biodiversité (Indice de Biodiversité Potentielle). De plus en plus d’outils sont à disposition : les propriétaires et leurs formateurs ont bien compris que se former à leur usage ou à leur élaboration (programmes de gestion, carte) permettait d’accéder à une plus grande autonomie.
Pour en savoir plus :
• foretpriveefrancaise.com
cnpf.fr
crpf.com
Exemples de stages
Les formations à la gestion forestière proposent plusieurs niveaux de connaissances. Ainsi, un cycle de base aborde les sujets de la description des forêts, des traitements réguliers et irréguliers, de la vente des bois, de la fiscalité forestière… Un cycle de professionnalisation fournit au stagiaire les éléments qui lui permettront de rédiger son Plan Simple de Gestion ; il apprend, par exemple, à reconnaître les types de peuplements et à relever les données sur le terrain, à finaliser la carte des peuplements, à établir le programme des coupes et des travaux…