Innover pour développer la compétitivité de la filière forêt-bois

forestinnovLa filière forêt-bois est au cœur d’enjeux sociaux, environnementaux et économiques. L’innovation, en améliorant la performance de la gestion forestière, permettra de stimuler les marchés et d’optimiser la ressource tout en confortant les services environnementaux rendus.

Le 25 octobre dernier, le CAP 120, siège de France Bois Forêt a accueilli la conférence de presse « L’innovation à l’agenda de la filière forêt bois ». Ce fut l’occasion de présenter les enjeux d’innovation de la filière forêt bois française et le lancement du salon Forestinnov.

Pour développer la compétitivité de la filière forêt-bois, l’exploitation forestière et les industries de transformation doivent être de plus en plus performantes. Depuis la création de la Taxe Affectée, les industries et entreprises de l’aval ont fait inscrire dans la Loi de finances la volonté d’affecter a minima 30% de la Taxe à la recherche et au développement de nouvelles technologies. En 2016, c’est plus d’un tiers de la Contribution Volontaire Obligatoire qui ont été consacrés à la recherche et l’innovation. Drones, logiciels de gestion, solutions de transports innovantes sont autant de solutions qui permettront de faciliter et d’améliorer la gestion forestière. Par exemple, le système lidar développé par la start-up Corvus Monitoring permet d’avoir un modèle 3D de la forêt, fidèle de la canopée jusqu’au sol. Cela permet un calcul de volume disponible rapide et précis. L’industrie 4.0 pourra également donner un coup de fouet à la filière forêt-bois. Le développement de l’automatisation et de la robotisation des chaînes de production amélioreront la compétitivité des industries du bois, au même titre que la maquette numérique BIM (Building Information Model).

«La filière n’a pas attendu 2016 pour innover. Les performances techniques du matériau comme le CLT (Cross Laminated Timber) ou la construction des immeubles de grande hauteur nous permettent aujourd’hui d’avoir l’ambition d’une filière innovante », explique Luc Charmasson, président de France Bois Industries Entreprises.

«Les gestionnaires forestiers se sont équipés avec des outils innovants, des têtes d’abattage très performantes, capables de répondre à la demande du marché mondial du résineux », détaille Cyril Le Picard, président de France Bois Forêt.

Pour encourager le développement de ces nouvelles technologies dans la filière, un dispositif de financement dédié à la recherche et au développement, de type Plan d’Investissements d’Avenir (PIA1 et PIA2), est fondamental. La filière souhaite que l’Etat continue son effort sur le financement d’actions exemplaires dans le domaine de l’innovation. En parallèle de l’enjeu du financement, l’innovation dans la filière passera par une mutualisation des échanges entre les professionnels de la filière forêt-bois, les centres techniques, et les établissements d’enseignement.

Le salon ForestInnov, qui aura lieu les 24 et 25 novembre prochains à Charnay-lès-Mâcon (71), mettra en lumière ces innovations pour encourager le développement des nouvelles technologies dans la filière amont.

Télécharger le dossier de presse >