La filière forêt-bois au chevet du patrimoine français

L’Interprofession nationale France Bois Forêt participe à la sauvegarde du patrimoine bâti en créant une fondation sous l’égide de la Fondation de France. Rencontre avec son président, Michel Druilhe, pour passer en revue les actions à venir en 2020.

La Lettre B – Vous avez créé la Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine. Quel est le sens de cette démarche ?
Michel Druilhe – Le bois a toujours été un élément central de la construction, depuis les origines. Son usage a évolué au fil des siècles et des développements techniques, mais il tient toujours une place essentielle dans les bâtiments patrimoniaux. À ce titre, il doit être au centre de toutes nos attentions car, comme les autres éléments des bâtiments, il doit être restauré, et cela doit se faire dans les règles de l’art. La Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine a pour but de valoriser la matière première qui nous réunit, le bois, en faisant appel aux savoir-faire indispensables à sa plus noble expression.

France Bois Forêt est-elle la première, parmi les 75 interprofessions reconnues par le Code rural et de la pêche maritime, à s’engager dans une telle aventure ?
En effet, c’est une démarche pionnière. Elle trouve, en partie, son origine dans l’immense émotion provoquée par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pour l’ensemble des organisations professionnelles membres de l’Interprofession nationale France Bois Forêt, ce choc partagé par l’ensemble de la société avait une signification particulière, nous étions touchés au cœur de nos métiers et de notre responsabilité sociétale. Cette émotion a nourri notre réflexion sur une façon de faire connaître et valoriser les actions de restauration du patrimoine réalisées à partir de la ressource renouvelable dont nous avons la charge.

De quels moyens disposera cette fondation ?
La fondation est dotée d’un budget de 200 000 euros sur 4 ans. De plus, elle pourra bénéficier de dons de la part de particuliers ou d’entreprises ouvrant droit, pour ceux-ci, à une déduction fiscale. Par ailleurs, la reconnaissance de projets par notre fondation est un marqueur de leur intérêt patrimonial facilitant aux maîtres d’ouvrage la recherche de financements complémentaires.

Intérieur du château de Pierrefonds, dans l’Oise.
 Maison à pan de bois, Provins, Seine-et-Marne.

Quel est votre objectif principal ?
La Fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine a été créée sous l’égide de la Fondation de France le 27 novembre 2019. Elle a pour objet d’aider à la restauration du patrimoine bâti accessible au public et présentant un intérêt historique, artistique ou architectural à sauvegarder, mettant en valeur un matériau bois issu de forêts françaises certifiées « gestion durable ». De façon plus précise, il s’agit de valoriser la ressource forestière française depuis la plantation certifiée et gérée durablement au service de la restauration du patrimoine bâti.

Quelles seront vos actions ?
Nos actions seront de deux ordres en 2020. Premièrement, un fonds d’aide aux projets permettant d’identifier et de soutenir des programmes de restauration comportant une part très significative de matériau bois. Les demandes de financement feront l’objet d’un dossier de candidature détaillé et seront examinées par un comité exécutif composé des représentants des organisations membres de l’Interprofession et de personnalités reconnues dans le secteur du patrimoine.
Deuxièmement, en parallèle, afin de récompenser des maîtres d’ouvrage ayant d’ores et déjà réalisé des restaurations remarquables, nous créons, en partena­riat avec le magazine Atrium, patrimoine et restauration, un concours mettant en avant les actions des gestionnaires et les savoir-faire des entreprises. La connaissance des bonnes pratiques étant essentielle à la mise en valeur du matériau bois dans le patrimoine. Un jury présidé par un ou une Architecte du Patrimoine et composé de spécialistes du secteur choisira les lauréats parmi des réalisations achevées et répondant
à l’objet de notre fondation.

Quel est le calendrier ?
En ce qui concerne le fonds de soutien, entre retour des demandes de finan­cement, examen du comité exécutif et validation des projets, notre objectif est de signer les premières conventions et de commencer à verser les acomptes de financement en octobre 2020, voire plus tôt, si nécessaire. Concernant le concours, l’appel à candidatures est désormais lancé avec le magazine Atrium, patrimoine et restauration. Le jury se réunira en septembre, puis la remise des prix interviendra en octobre 2020 dans le cadre du Salon international du patrimoine culturel. Une occasion pour nos contributeurs d’admirer la restauration d’une halle ou d’une maison à pan de bois ayant pu bénéficier d’un financement de la filière forêt-bois.

Pour en savoir plus : • franceboisforet.fratrium-patrimoine.com