Accueil » Le bois s’invite à All4Pack

Le bois s’invite à All4Pack

Posted Posted in La Lettre B

En installant un Village bois au cœur du salon de référence de l’emballage et de l’intralogistique, les adhérents du Siel, du Seila et du Sypal ont sensibilisé les professionnels de ces secteurs aux atouts du matériau bois.

Objectif du Village Emballage Bois présenté pour la première fois à All4Pack Emballage Paris 2022 : montrer la diversité des emballages bois et répondre ainsi aux ambitions de ce salon international précurseur de ces solutions durables et d’intralogistique. Photo : Florence Fournier/FBF

Le Pôle Emballage Bois a construit le premier Village Emballage Bois au cœur du salon international All4Pack. Du 22 au 24 novembre, les professionnels des filières de l’emballage léger (Siel), de l’emballage industriel et de la caisserie (Seila), sans oublier les producteurs de palettes et de caisses-palettes (Commission palette FNB/Sypal) ont pu présenter aux professionnels et au grand public les atouts du matériau bois dans l’emballage et la chaîne logistique. « On trouve notre place dans le salon de référence de l’emballage », s’est félicité Claude Vanden Abeele, président du Codev Recherche et Développement chez France Bois Forêt.

Le forum de l’emballage bois
Naturellement réalisé en bois, en caisses et en palettes, le Village de 130 m2 a mis en valeur les savoir-faire et le professionnalisme des industriels de l’emballage bois. Véritable forum, le stand a accueilli de nombreuses conférences et débats. Ces événements n’avaient qu’une vocation, résumée par la punchline du Village : montrer que « l’emballage du futur existe et il est en bois ».
Ses atouts ? Matériau d’origine naturelle doté d’une grande plasticité, le bois s’adapte aussi bien aux besoins des producteurs de bourriches d’huîtres qu’aux fabricants de palettes supportant des charges de plusieurs tonnes. Capteur d’humidité, le bois conserve le taux d’hygrométrie idéal à la conservation et au transport des fruits et des légumes. Ses interactions, avec le vin ou certains poissons, améliorent la qualité du produit final.

Photo : Florence Fournier/FBF

Économie circulaire
Réparable, réutilisable ou recyclable, l’emballage bois ne connaît pas les fins de vie promises aux emballages en matériau de synthèse. Démantelées, caisses et palettes fournissent les pièces qui serviront à réparer d’autres emballages. Les résidus de fabrication et les emballages amortis peuvent être valorisés sous forme de mulch1, de pellets, voire d’éléments préfabriqués pour le bâtiment. François de Vivies a aussi rappelé le lien fort qui existe entre les producteurs d’emballages et les gestionnaires des forêts.
« Il faut toujours replanter. Nous ne sommes pas des prédateurs de notre environnement. Nous voulons disposer de la ressource à l’avenir. Nous avons l’habitude de travailler dans un monde fini », a rappelé le coprésident du Siel. Le point d’orgue de cette opération de sensibilisation, financée par France Bois Forêt, a été l’accueil, le 23 novembre, de l’émission de télé­vision intitulée Notre forêt demain, animée par Stéphane Thebaut. En huit modules thématiques, experts et professionnels ont détaillé les spécificités de l’emballage bois et les engagements environnementaux pris par les acteurs de la filière : propriétés et caractéristiques techniques, adaptabilité de l’emballage industriel à la marchandise, gestion des ressources, circuit court et économie circulaire. Huit conférences à retrouver sur FBF TV.Maison et pole-emballage-bois.com.

Découvrez le replay des huit conférences :

> Pôle Emballage Bois

> FBF TV.Maison

En savoir plus :

all4pack.frpole-emballage-bois.comemballage-leger-bois.frseila.fr • Commission palette FNB/Sypal : fnbois.comfranceboisforet.fr