Accueil » Sauver une vie en forêt : c’est possible, voici comment !

Sauver une vie en forêt : c’est possible, voici comment !

Publié Publié dans La Lettre B

Afin de sécuriser les intervenants en forêt, un standard national des Points de rencontre des secours en forêt (PRSF) et des outils numériques pour leur utilisation par tous réduisent désormais les délais d’intervention si précieux.

20 000 points de rencontre en forêt identifiés facilitent aujourd’hui la présence rapide des secours. Photo : Alexandre Roger/leBimsa

La filière forêt-bois française a réduit le délai d’intervention des secours en cas d’accident sur des chantiers forestiers ou autres ! Le programme piloté par la Fédération nationale entrepreneurs des territoires en collaboration avec la FNB, l’ONF, FNCOFOR, l’UCFF et l’IGN et financé par France Bois Forêt compte aujourd’hui 20 000 points de rencontre des secours en forêt (PRSF) clairement identifiables par tous, en attendant que leur nombre augmente y compris dans les zones encore non couvertes. En effet, efficacité oblige, les PRSF pré-identifiés doivent répondre obligatoirement à quatre critères : une couverture téléphonique vérifiée qui s’améliore de jour en jour ; un emplacement unique et identifiable ; l’accessibilité des véhicules de secours standard ; une densité adaptée.

L’application téléphonique « Point secours en forêt », accessible à tous, offre deux entrées possibles : l’une pour préparer sa sortie en forêt, l’autre pour réagir en cas d’accident.
Doc. : FNEDT

PRSF : un site dédié et une application mobile
Ces PRSF sont disponibles sur le site geoportail.gouv.fr. Tout le monde y a accès. Les PRSF enrichissent la base de données générale que l’IGN maintient à jour et qu’elle partage avec les Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS).
Clou du programme : l’application mobile6 développée pour les professionnels et les marcheurs, en libre accès et gratuite, facile d’utilisation et légère pour fonctionner même dans des zones où le réseau passe mal. Elle propose deux entrées possibles : un mode préparation de la sortie en forêt avec identification du point le plus proche, ou un mode réaction avec connexion de l’application aux données GPS, indication du point le plus proche et appel des numéros des services de secours (112 et 18).
L’application téléphonique IGN « Espace collaboratif », renseignée par des professionnels identifiés, propose, elle, des points « collaboratifs » ensuite filtrés par le comité de pilotage avant que l’IGN les intègre à sa base de données. Objectif : améliorer toujours davantage le maillage des forêts publiques ou privées en créant de nouveaux points de rencontre !

Partager cet article : [Sassy_Social_Share]