La Canopée : investir dans l’innovation

Les résultats du concours national de l’innovation La Canopée ont été rendus publics le 3 novembre dernier. Soutenue par France Bois Forêt, cette initiative de Forinvest Business Angels1 a pour objectif de faciliter les échanges entre projets et structures d’accompagnement et d’investissement. Le concours a bénéficié du haut patronage du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. 

Partenaires financiers
Les partenaires financiers du concours sont : France Bois Forêt, le Codifab (Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois), Fransylva (Fédération des syndicats de forestiers privés), Crédit agricole, Groupe Archimbaud (scierie), Piveteaubois (fabricant français de produits en bois pour la construction, l’aménagement extérieur et le bois-énergie), Groupe Siat (scierie), Monnet-Sève & Sougy (scierie) et Xylofutur (pôle de compétitivité innovant au profit de la filière forêt-bois-papier). 

Lancée il y a plus d’un an par Forinvest avec l’École supérieure du bois (ESB), la compétition, mettant en valeur des projets qui développent une solution innovante pour la filière forêt-bois a réuni 141 candidats venus de toute la France : 66 start-up, 26 entreprises et 49 acteurs du monde académique. Les candidatures ont été évaluées par un jury de 57 membres, composé d’experts de la filière, de l’investissement et du développement de projets. Le concours se répartit en trois catégories : Idéation2 (chercheurs, étudiants), Start-up (entreprises de moins de 7 ans à la recherche des financements) et Entreprises (entreprises de plus de 7 ans). 

Une finale digitale 

Après les étapes régionales à Lyon, Bordeaux, Nancy et Nantes, la finale devait avoir lieu en avril durant le Forum International Bois Construction (FBC) au Grand Palais. La crise sanitaire en a décidé autrement. L’événement s’est déroulé le 3 novembre et a pris la forme d’un webinaire ouvert à tous, où les treize finalistes ont présenté leur innovation par caméras interposées, en disposant chacun de trois minutes chrono. Cet elevator pitch (argumentaire éclair) était un vrai défi qui demandait encore plus de talent de persuasion que les présentations en régions qui, elles, duraient cinq minutes. « L’exercice était assez complexe, mais tous les finalistes s’en sont bien sortis, constate François Vulser, responsable du concours au sein de Forinvest. Globalement, le bilan de cette première édition est très satisfaisant. Nous avons eu beaucoup de demandes de mises en relation pendant et après la compétition. Dans la catégorie Idéation, trois candidats ont décidé de créer leurs propres structures, lesquelles sont déjà en train de se monter. » 

Les gagnants des grands prix dans les trois catégories ont reçu une dotation de 5 000 euros. Les partenaires du concours (voir encadré) ont, par ailleurs, décidé d’attribuer des prix « coup de coeur » pour accompagner le développement d’une dizaine de projets. 

Ce n’est qu’un début 

Les organisateurs travaillent déjà à la deuxième édition du concours qui se déroulerait selon le même calendrier que le projet initial : appel à projets entre octobre et décembre 2021, étapes en régions entre février et avril. « La finale pourrait avoir lieu fin mai 2022, au Carrefour international du bois à Nantes, ajoute François Vulser. Nous souhaiterions aussi organiser, entre février et octobre 2022, une édition internationale. Quelques pistes de partenariats se profilent déjà. » 

Catégorie Idéation : « OTO, le fauteuil à étreindre », un fauteuil thérapeutique en bois pour des personnes autistes, développé par l’ébéniste-conceptrice de mobiliers Alexia Audrain, en partenariat avec l’institut médico-éducatif de l’Adapei (Association départementale de parents et d’amis des personnes handicapées mentales) de Blain (44). C’est « la rencontre encore trop inédite entre le beau et le thérapeutique » qui a séduit le jury. Prix remis par le Codifab. 

Photo : Alpcat Médias

Catégorie Start-up : « Ephemere square », de la société éponyme, une solution d’aménagement d’espaces événementiels, de cloisons et de cabanes de jardins en bois : design, modulables et écoresponsables. Le concept est proposé par deux entrepreneurs travaillant avec une vingtaine de partenaires et exclusivement avec du bois français. Le jury a apprécié plus particulièrement « un projet tourné vers les clients, ayant su s’adapter aux problématiques du confinement ». Prix remis par le Crédit agricole 

Photo : Lyse-Anne Planchenault

Catégorie Entreprises : « Hybridal », un procédé innovant de plancher mixte bois/béton collé à hautes performances, développé par Cruard Charpente et Construction Bois (cruard-charpente.com). Le jury a salué la mixité des matériaux, la traçabilité des approvisionnements et l’implantation de l’entreprise sur le territoire. Prix remis par la Fédération nationale du bois (fnbois.com).