Notre-Dame de Paris : l’interprofession nationale France Bois Forêt offre les 1 300 chênes nécessaires à la reconstruction de la charpente

 Il y a un an jour pour jour, un terrible incendie ravageait la couverture de Notre-Dame de Paris, quelle émotion ! La magnifique charpente datant des XIIe et XIIIe siècle disparaissait. Cet assemblage savant, né du savoir-faire, du génie de nos charpentiers du Moyen-Age était connu sous le nom de « La Forêt ». Ils avaient en effet bâti une forêt de chênes pour supporter la couverture de la cathédrale. 

Un an après, la filière bois-forêt reste mobilisée comme au premier jour pour offrir son savoir-faire et la matière première la plus digne de sa reconstruction : le chêne. 

Au regard de la place que tient la Cathédrale Notre-Dame de Paris dans le coeur des Français et de l’Histoire de France, seuls les matériaux les plus nobles, et donc le bois, peuvent redonner à cet édifice son prestige et sa grandeur. 

La forêt métropolitaine française couvre 17 millions d’hectares, dont 4 millions d’hectares de chêne et 250 millions de m3 de bois d’oeuvre sur pied. Elle peut donc fournir sans aucune difficulté les quelques 1 000 m3 nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. À titre de comparaison, pour reconstruire l’Hermione, il en avait fallu deux fois plus. 

Cette essence hautement symbolique et renouvelable, disponible partout en France, est le principal matériau des charpentes des grands monuments depuis des siècles. Jusqu’à son incendie, les plus vieux bois de Notre-Dame avaient plus de 850 ans et n’avaient jamais montré de signes de faiblesse. Encore aujourd’hui, sa résistance et sa durabilité font de lui le matériau de construction idéal pour la restauration de la cathédrale, tout en répondant pleinement à toutes les exigences en matière de construction. De plus, la nouvelle charpente en chêne stockera pendant encore de nombreux siècles le carbone qu’il contient et contribuera ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique. 

Pour relever le défi colossal que représente la reconstruction de Notre-Dame, tous les opérateurs de la filière ont choisi de mettre leurs savoir-faire dans la construction bois au service de ce chantier. Depuis un an, le groupe de coordination nationale « France Bois Notre-Dame de Paris » créé par France Bois Forêt participe à de nombreuses séances de coordination avec les Architectes en Chef des Monuments Historiques et l’Etablissement Public pour sa restauration. France Bois Forêt est à leur service. 

L’union sacrée des forestiers, des entreprises, des Compagnons du Devoir et du Tour de France, des bureaux d’études permettra de réaliser la reconstruction de la charpente en chêne massif de Notre-Dame de Paris. Après avoir reçu le feu vert des responsables, les charpentiers achèveront en moins d’un an cette phase indispensable de cet immense chantier. 

Télécharger le communiqué de presse >