Salon International de l’Agri­culture 2019 : les forestiers privés à la rencontre du grand public

Anne-Catherine Loisier, sénatrice, présidente du groupe d’études<br />« Forêt et filière bois » au Sénat, en présence de Laurent de Bertier, directeur général de Fransylva, et de Roger Perrin, président de Fransylva Vosges. ©Fransylva

Qui sont les 3,5 millions de Français qui font vivre la forêt tous les jours ? Tel est le thème choisi par Fransylva, Fédération des Syndicats de Forestiers Privés de France, pour leur participation au Salon International de l’Agriculture (SIA), du 23 février au 3 mars, soutenue par France Bois Forêt. Venus des quatre coins du territoire, les propriétaires forestiers ont ouvert le dialogue pour expliquer leur rôle et celui de la forêt dans les défis de demain.

Avec 672 570 visiteurs en 2018, 633 213 pour cette édition, le SIA est un moment important de mise en lumière du monde rural, agricole et, maintenant, forestier. L’édition de cette année était placée sous le thème « L’agriculture : des femmes, des hommes, des talents ! ». C’est ce grand moment d’échanges et de convivialité qu’a choisi Fransylva pour aller à la rencontre des visiteurs, discuter, expliquer et recueillir la perception des citoyens de la récolte des bois dans le cadre de la gestion durable des forêts.

Producteurs de bois et de biodiversité
Avec ce slogan, les forestiers privés ont souhaité mettre en avant un message simple et accessible. Leur objectif ? Sensibiliser les visiteurs aux atouts de la forêt, d’un point de vue environnemental, sociétal et économique.
« Trop de monde oppose encore économie et écologie. En forêt, par nature, nous allions ces deux notions à travers la gestion durable que nous mettons en œuvre au quotidien », explique Antoine d’Amécourt, président de Fransylva.
Et les forestiers privés l’ont fait savoir. Durant les 9 jours, l’accent a été mis sur l’humain et la proximité par la présence des différentes régions et des territoires, des partenaires, ou la proposition d’animations. Les permanences de propriétaires forestiers venus de 9 régions françaises – Grand Est, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Bretagne, Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Normandie et Île-de-France – ont rencontré un vrai succès, les visiteurs étant très sensibles à ce lien direct et de terrain. L’association Forêt Sphère, le réseau des propriétaires forestiers âgés de 25 à 40 ans, partenaire de l’opération, a également organisé un temps de convivialité, le jeudi 28 février en fin de journée, moment très apprécié de tous. Le salon fut également l’occasion de sensibiliser les plus jeunes, à travers des ateliers de plantation de pins sylvestres qui ont rythmé les 9 jours du salon.
La participation de Fransylva a également permis une vraie visibilité de la filière forêt-bois auprès des politiques : Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, en charge des forêts, n’a pas manqué de venir saluer les représentants de cette filière, ainsi que Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, Gérard Larcher, président du Sénat, ou encore Anne-Catherine Loisier, séna­trice de la Côte-d’Or, présidente du groupe d’études « Forêt et filière bois » au Sénat.

Lutter contre les idées reçues et recueillir le point de vue des visiteurs
Dans le cadre du programme « récolte du bois et gestion durable », animé par l’Interprofession nationale France Bois Forêt, une enquête a été menée auprès des visiteurs dans le but de comprendre leur ressenti vis-à-vis de certaines activités en forêt. Un questionnaire, reprenant six questions clés et un quizz sur les principales idées reçues a été administré à 184 visiteurs, dans une ambiance positive et détendue. Ces moments ont permis d’ouvrir le débat, d’argumenter, d’expliquer, de bien comprendre les points de vue des uns et des autres afin de développer à l’avenir les arguments les plus pertinents. Les visiteurs interrogés ont apprécié de donner leur avis, et ces questionnaires vont maintenant être analysés pour faire ressortir contenu et vocabulaire utilisés. Ce travail permettra d’amener des réponses plus justes et donnera lieu par la suite à un travail de communication et de diffusion d’information.
Après ces 9 jours intenses, Fransylva envisage d’ores et déjà de confirmer sa participation au Salon International de l’Agriculture 2020.

Anne-Catherine Loisier, sénatrice, présidente du groupe d’études « Forêt et filière bois » au Sénat, en présence de Laurent de Bertier, directeur général de Fransylva, et de Roger Perrin, président de Fransylva Vosges. ©Fransylva

Pour en savoir plus :
• salon-agriculture.com
• fransylva.fr
• foretsphere.com

PROGRAMME
Réf. FBF : 19F900
Budget FBF : 25 k€

Atelier plantation animé par François Vulser : à la découverte du pin sylvestre !