L’irrésistible ascension du granulé

Si la bûche est la forme de combustible bois la plus courante, le granulé, ou pellet, connaît une très forte croissance ces dernières années. Une tendance que France Bois Forêt accompagne en soutenant les initiatives en faveur de cette source d’énergie renouvelable.

Environ 850 000 foyers sont équipés d’un poêle ou d’une chaudière à granulés. Selon l’étude Viavoice*, commanditée en 2018 par Propellet, l’association française du chauffage au granulé, 96 % des utilisateurs sont satisfaits de leur équipement pour sa fiabilité et sa facilité d’utilisation, et 95 % recommandent ce mode de chauffage, ce qui explique sa progression de 20 %** par an depuis 2015.
« Et cette croissance se ressent aussi dans le chauffage collectif où le granulé a trouvé sa place, notamment chaque fois qu’un combustible dense est nécessaire avec un pilotage simplifié de chaufferie », précise Hugues de Cherisey, secrétaire général du Syndicat national des producteurs de granulés de bois (SNPGB).
Véritable source d’énergie renouvelable, le granulé de bois est fabriqué à partir de bois vierge, ce qui garantit la sécurité du consommateur et limite les émissions liées à sa combustion. Cette solution de chauffage présente une efficacité énergétique optimale, grâce à des appa­reils de pointe qui permettent de mieux valoriser le combustible, de produire plus de chaleur avec moins de bois, tout en réduisant au minimum les émissions polluantes. Et cela pour un prix très compétitif qui avoisine aujourd’hui 6 centimes d’euros/kWh, contre 8,6 pour le gaz et 10 pour le fioul.

La France : un pays où la consommation et la production de granulés se développent ensemble. SNPGB : Syndicat national des producteurs de granulés de bois

Une ressource locale à fort potentiel
Les producteurs français de granulés, tous implantés en milieu rural, servent en priorité la demande locale et nationale. Le maillage du territoire se renforce régulièrement, permettant ainsi au pellet de se positionner comme un produit de proximité. La fabrication de granulés valorise les coproduits de l’ensemble de la filière forêt-bois : « Les sciures de bois ont été les matières premières historiques, puis elles ont été complétées par des plaquettes de scierie broyées et, plus récemment,
par des rondins d’éclaircie, dans des régions où ils sont sous-exploités », précise Hugues de Cherisey. S’il reste encore principalement issu d’essences résineuses, le granulé à base de feuillus (ou mixant résineux et feuillus) a fait la preuve de ses performances, constituant une réelle opportunité pour l’avenir et la filière.

Pour en savoir plus :
snpg.fr
propellet.fr
fnbois.com

* Étude Viavoice 2018 « Connaissance client – Filière Granulés de Bois »
** Chiffres Observ’ER