L’approche des Compagnons du Devoir

Créativité, numérique, prise en compte des enjeux environnementaux dans les formations et notamment connaissance des produits et spécificités de la filière forêt-bois française : les chantiers actuels de l’association des Compagnons du Devoir et du Tour de France et de ses deux instituts métiers bois que sont l’ICCB* et l’IEMAE** sont nombreux.

Très présents dans les entreprises artisanales de transformation du bois qui maillent le territoire français, les Compagnons représentent une institution séculaire fondée sur des valeurs fortes : l’ouverture sur le monde, le partage, le voyage et la transmission. Le processus de formation est bien connu, symbole d’excellence technique et d’adaptabilité : d’abord, l’apprentissage, puis une itinérance – le Tour de France – de 3 à 4 ans, avec un changement de lieu tous les six mois, suivie d’une itinérance moins soutenue (une ville par an), prolongée par un rôle d’encadrement et de transmission de savoirs auprès des jeunes recrues. Chaque année, tous métiers confondus, 10 000 jeunes sur 183 sites d’accueil en France et en Europe sont formés par les Compagnons. Pour les métiers de la charpente, ils sont 550 qui débutent leur apprentissage chaque rentrée, tandis que 550 autres commencent leur Tour de France. Pour les métiers de la menuiserie, de l’ébénisterie et de la tonnellerie, ils sont près d’un millier en apprentissage et 535 en itinérance.

* Institut de la charpente et de la construction bois
** Institut européen de la menuiserie, de l’agencement et de l’ébénisterie

Prospective, adaptation des métiers et sensibilisation aux bois français
« Notre volonté est de former au métier de charpentier tel qu’il se pratiquera dans dix ans », précise Julien Lecarme, responsable de l’ICCB. Les instituts métiers réfléchissent au devenir des métiers ainsi qu’à leur valorisation. Côté valorisation, la participation à des évènements tels qu’Eurobois, les Olympiades des Métiers et, plus récemment, les Défis du Bois, sont des actions emblématiques. Chez les menuisiers, le challenge annuel des itinérants donne à voir de belles réalisations. Nouveauté 2019 : ce challenge intégrera désormais des apports de designers (formation aux techniques de créativité, telles que le « design thinking »).
Concernant l’adaptation des formations aux technologies actuelles, la réflexion autour du numérique est très présente bien sûr, avec, à la fois, la prise en compte des logiciels disponibles et la volonté que le Compagnon puisse conserver sa liberté par rapport à ces outils. L’enjeu environnemental est lui aussi un axe fort dans l’évolution de la formation, et il se traduit notamment par une sensibilisation à la filière forêt-bois française et à ses produits. Pour l’institution, c’est aujourd’hui une vraie volonté. Ce travail passe par la formation des enseignants et l’adaptation des formations proprement dites : une journée en forêt avec l’Office national des forêts a ainsi été intégrée au cursus. « S’il peut, parfois, encore exister un certain cloisonnement entre la première et la seconde transformation, notre volonté est clairement de former nos jeunes à ces questions et à une bonne connaissance des spécificités de la filière forêt-bois française. Nous sommes ouverts à toutes les bonnes idées », explique Mathieu Hugon, responsable de l’IEMAE.

Accompagnement des entreprises et des besoins
Les Compagnons répondent également aux sollicitations des entreprises. C’est par exemple le cas à Saint-Martin où, pour aider à la reconstruction suite au passage de la tempête Irma, une formation de type POE (préparation opérationnelle à l’emploi) a été menée. D’une manière plus structurée et approfondie, Pibois, nouveau pôle d’innovation pour la seconde transformation du bois, est opérationnel depuis la rentrée 2017. Objectif : accompagner les artisans bois dans leur développement numérique et environnemental.

Les Compagnons charpentiers participent régulièrement à des opérations de promotion de leur métier, comme ici sur le salon Eurobois.

FORMATION ET ENTREPRISES

Thème
Prospective, sensibilisation aux bois français
et innovation pour les entreprises

Entreprise
Compagnons du Devoir / Pôle innovation du bois

Lieu
France

Site internet
compagnons-du-devoir.compibois.org

Du cœur des métiers à leur devenir

En juillet 2016, les Compagnons du Devoir ont reçu de l’État (secrétariat d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire), la labellisation de Pôle innovation pour la seconde transformation du bois, ou Pibois. Cette labellisation permet de réunir les métiers de charpentier, constructeur bois, menuisier, ébéniste et agenceur autour d’un projet commun : favoriser le développement et l’accompagnement des entreprises dans leur développement numérique et environnemental. Les entreprises peuvent solliciter ce pôle opérationnel depuis la rentrée 2017.
pibois.org pibois@compagnons-du-devoir.com

© Image à la Une : Flora Bignon