Aforce : réseau mixte technologique pour la forêt

Selon le groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), la modification du climat risque de s’effectuer à un rythme tel que l’évolution spontanée de la plupart des espèces d’arbres ne pourra accompagner le changement des conditions météorologiques moyennes.
Photo : Gérard Paillard/Arbocentre

Adapter les forêts au changement climatique, c’est la raison d’être du réseau Aforce. Associant quinze partenaires et financé en partie par France Bois Forêt, il a pour objectif d’accompagner les forestiers dans leurs choix de gestion.
L’accroissement de l’effet de serre et les changements climatiques annoncés soulèvent de nombreuses questions. Les gestionnaires s’interrogent notamment sur la façon de rendre les forêts aptes à supporter ces nouvelles conditions et s’inquiètent des choix de gestion qu’ils vont avoir à faire. Dans ce contexte, il est apparu important d’améliorer et de diffuser plus rapidement les connaissances sur le sujet ainsi que de développer de nouveaux moyens pour fournir aux gestionnaires des conseils clairs et adaptés. En 2008, douze partenaires du milieu forestier se sont ainsi regroupés pour créer RMT Aforce : réseau mixte technologique consacré à l’adaptation des forêts au changement climatique. Financé initialement par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, puis par l’Interprofession nationale France Bois Forêt depuis 2012, il compte aujourd’hui quinze membres.
 Exemples d’outils mis en place dans le cadre du réseau Aforce.

Des outils pratiques
Durant sa première période d’activité, Aforce s’est d’abord attaché à mettre à disposition les informations et connaissances les plus facilement mobilisables. Cette première étape de travail a permis d’élaborer des outils pratiques, tels que le guide de gestion pour les forêts en crise, le guide de l’expéri­mentation forestière, le réseau de sites de démonstration des techniques de plantation Pilote, un outil de calcul du bilan hydrique journalier Biljou… Cet ensemble d’outils constitue un appui à la prise de décision en contexte de changement climatique. Cependant, beaucoup de questions restent encore en suspens et freinent la mise en œuvre concrète d’actions d’adaptation sur le terrain. Pour y répondre, le réseau propose de promouvoir, par un nouvel appel à projets, des travaux de valorisation des connaissances, de la pratique du terrain et de l’expertise, pour produire des outils qui viendront appuyer les décisions de gestion et encourager la mise en œuvre de mesures d’adaptation.
Concrétiser les projets
L’objectif de cet appel à projets est d’assurer l’élaboration et la mise en œuvre, par des équipes compétentes, de projets pré-identifiés par le réseau et dont la réalisation est jugée prioritaire. Il se concentre sur les trois grands thèmes sur lesquels Aforce souhaiterait voir mis en œuvre des programmes : stratégies d’adaptation, innovations techniques et nouvelles sylvicultures ; risque et évaluation économique des décisions de gestion ; choix des essences et provenances. Les projets doivent permettre de déboucher sur des propositions d’actions, de méthodes ou d’outils opérationnels pour la gestion forestière, sous différentes formes : applications informatiques, fiches techniques, plaquettes, guides d’aide à la décision, supports de formation… Pour être éligible, le projet doit associer au minimum un partenaire de la recherche et un du développement. L’ajout d’un troisième partenaire parmi les entreprises, les coopératives forestières, l’enseignement technique, l’enseignement supérieur, les experts, les fournisseurs de données (IGN, Météo France) est bien sûr encouragé. Attention : la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 25 mai 2016.
Pour en savoir plus : reseau-aforce.fr
Introduire des essences et des provenances nouvelles au niveau de la parcelle est un des choix envisageables pour adapter la sylviculture aux changements climatiques.
Photo : France Bois Forêt/France Bois Régions/Plan Rapproché