Le granulé de bois : un combustible dans l’air du temps

1 million de tonnes de granulés a été produit en France en 2016  1 million de tonnes de granulés a été produit en France en 2016.
Photo : Item Corporate

Le bois-énergie séduit de plus en plus de Français à la recherche d’une solution moderne et performante de chauffage domestique. Dans ce contexte, le granulé de bois, appelé aussi pellet, fait partie des combustibles tendances. France Bois Forêt soutient son développement.
Balbutiant en France avant 2005, le chauffage aux granulés de bois connaît aujourd’hui un succès grandissant. Un million de tonnes de ce combustible est produit en France chaque année (source SNPGB*). Ce volume en croissance est en mesure de faire face à l’évolution de la demande. Respectueux de l’environnement, pratique et simple d’utilisation au quotidien, le granulé garantit aussi une excellente efficacité et permet de réaliser des économies importantes par rapport aux autres modes de chauffage. Aujourd’hui, plus de 600 000 foyers en France sont équipés de poêles ou de chaudières à pellet. Ils seront un million en 2020.
Économique et de qualité
Alors que se profile l’augmentation des tarifs d’autres sources comme l’électricité, le fioul et le gaz, les prix du bois-énergie sont beaucoup plus stables car non sensibles à des évènements géopolitiques. Par ailleurs, le granulé certifié de qualité supérieure, ou « premium », qui domine largement le marché français pour le chauffage du particulier, s’appuie sur un standard Iso exigeant (Iso 17225-2 notamment) ; il doit être produit à partir de bois vierge, afin de garantir la sécurité du consommateur et de limiter les émissions polluantes. Grâce à sa qualité parfaitement contrôlée, il est considéré comme le combustible bois le plus performant, offrant le meilleur rendement. De forme cylindrique, les granulés de bois sont aussi d’utilisation pratique. Ils sont conditionnés en sacs, pour alimenter un poêle, ou en vrac, pour un usage en chaudière.
Des appareils de haute technicité
La qualité des pellets standardisés s’accompagne d’un accroissement considérable de l’efficacité énergétique du parc d’appareils de chauffage domestique. « Ces équipements sont des produits high-tech, déclare Hugues de Cherisey, du Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB). Ils sont dotés de technologies qui permettent de mieux valoriser le combustible, de produire plus de chaleur avec moins de bois, tout en réduisant au minimum les émissions polluantes. » Une directive européenne d’écoconception imposera, en 2022, des performances énergétiques et environnementales strictes à toute la profession. Les industriels du label Flamme Verte, qui regroupent aujourd’hui plus de 100 marques françaises et européennes, commercialisent déjà des produits répondant à ces exigences.
 Issu du compactage des produits connexes de scieries, le granulé offre un débouché essentiel aux scieurs français. Photo : France Bois Régions/France Bois Forêt/Plan Rapproché

Un débouché vital pour la filière
« Sans la filière forêt-bois, le pellet n’existerait pas », affirme Éric Vial, de Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage aux granulés de bois. « C’est un produit qui relève avant tout de la filière forêt-bois et non de l’énergie », renchérit Hugues de Cherisey. Fabriqué à partir de produits connexes de scieries (sciures, plaquettes), le pellet offre un débouché essentiel aux scieurs français, alors que les utilisations de ces connexes par les industries des panneaux et de la pâte à papier se sont réduites ces dernières années. « La production de granulés est un excellent moyen pour les scieurs de valoriser leurs coproduits et de gagner en compétitivité, quand le prix de ce combustible le permet », déclare Éric Vial. Plusieurs industriels du sciage ont ainsi investi dans des unités de granulation et produisent des matériaux de construction et d’énergie sur un seul et même site. Par ailleurs, la filière innove, et certains producteurs utilisent comme matière première du bois d’éclaircie, en particulier de feuillus, offrant, là-aussi, de nouveaux débouchés importants à l’amont forestier.

Une filière ancrée dans la proximité
Les matières premières utilisées pour le pellet de chauffage proviennent des massifs forestiers français, lesquels couvrent 30 % du territoire national. La production de granulés s’appuie sur une cinquantaine d’unités assurant un bon maillage du territoire. Les producteurs français, tous implantés en milieu rural, servent en priorité la demande locale et nationale, laissant à notre pays un bilan légèrement exportateur chaque année. Après des années de croissance continue, les fabrications ont été réduites en 2015, pour gérer un deuxième hiver doux et éviter des surstockages. Puis la courbe a repris sa hausse en 2016. « Le grand défi pour l’avenir, c’est de rendre la filière plus agile pour gérer les à-coups dus aux caprices de la météo, précise Hugues de Cherisey. Le pellet étant surtout utilisé chez les particuliers, il faut développer son usage dans le secteur de la moyenne puissance. C’est un autre challenge pour demain », ajoute Éric Vial. 
Pour en savoir plus :
• fnbois.com
• propellet.fr
• snpgb.fr
• flammeverte.org
Un syndicat
Le Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB) a été créé en 2007. Affilié à la Fédération Nationale du Bois, il rassemble 23 producteurs français de granulés et de briquettes ou bûches reconstituées. Le Syndicat a pour mission de défendre les intérêts de la filière, en insistant sur ses particularités : « Contrairement aux autres énergies renouvelables, dont le modèle économique est basé sur des subventions et des soutiens financiers, le développement de notre activité dépend essentiellement de la demande du marché, elle-même liée aux aléas du climat », précise Hugues de Cherisey, directeur général du SNPGB. Le Syndicat accompagne la dynamique de la filière du pellet en mettant l’accent sur la qualité du combustible et la modernité de ses solutions techniques. Il est notamment à l’origine d’une étude réalisée en 2012 et financée par France Bois Forêt. « Cette enquête nous a permis d’avoir une meilleure visibilité sur l’avenir de la filière à l’horizon 2020, à une époque où elle était encore émergente. Elle a également fourni des pistes pour en faire une filière structurée et durable. » snpgb.fr
Une association
Module de formation professionnelle en ligne (propellet.fr)
Photo : Propellet

Fondée en 2008, l’association Propellet regroupe plus de 100 professionnels de la filière du granulé : fabricants et distributeurs de ce combustible, fabricants et distributeurs de poêles et de chaudières, installateurs de poêles et de chaudières, bureaux d’études… Les missions de Propellet sont de structurer la filière, d’assurer le rôle d’observatoire économique, de mettre en réseau les professionnels et les partenaires et de promouvoir le chauffage aux granulés.
Pour cela, l’association a bénéficié du soutien de France Bois Forêt durant trois ans : « Cet accompagnement financier a permis à l’association d’assoir ses fondations d’abord, puis de se développer », précise Éric Vial. Les actions menées aujourd’hui visent les professionnels du bâtiment ; après Propellet Tour, qui a réuni pendant trois ans près de 900 personnes, essentiellement des installateurs, l’association vient de mettre en place des modules de formation vidéo disponibles sur Internet. Enfin, l’événement annuel de la filière,
Propellet Event, se tiendra, cette année, le 17 mai à Paris, autour du thème
des interconnexions entre les usages industriels et domestiques du granulé. propellet.fr