« Une année à France Bois Forêt »

La quinzième assemblée générale ordinaire de France Bois Forêt s’est tenue le 28 septembre dernier, dans les locaux de Cap 120, à Paris. Retour sur les faits marquants de douze mois d’actions, du 1er avril 2016 au 31 mars 2017.
«Une année à France Bois Forêt, c’est comme la promotion d’une grande école… celle de la forêt et du bois… Les leçons sont nombreuses, les exercices périlleux, et les actions multidisciplinaires solidement enracinées dans le sol. » C’est par ces mots que Cyril Le Picard, président de France Bois Forêt, a ouvert l’assemblée générale 2017, avant de remercier les différentes personnalités qui accompagnent, animent et partagent les moments forts de l’Interprofession nationale.

Un des moments forts de l’année : la signature du protocole d’accord sur la création d’une section spécialisée pin maritime (SSPM) au sein de France Bois Forêt.
Photo : Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr

Accords majeurs
Dans le domaine institutionnel, la rédaction de l’Accord interprofessionnel triennal a été un fait marquant de l’année 2016 ; cet accord conditionne en effet la légitimité des actions de France Bois Forêt à l’égard des professionnels et la raison même de ses missions pour la période 2017-2019. Cyril Le Picard a également salué la signature, le 7 décembre 2016, du protocole d’accord sur la création d’une section spécialisée pin maritime (SSPM) au sein de France Bois Forêt. Autre fait marquant : l’arrivée de deux nouveaux membres partenaires au sein de l’Interprofession, l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières). Du côté des régions, la présence des présidents du réseau de France Bois Régions au conseil d’administration de France Bois Forêt est à souligner : « Le réseau FBR est essentiel pour nos actions partagées, et cette présence permet une meilleure compréhension de part et d’autre avec confiance et respect mutuel », a précisé le président.

Des actions marquantes
Les deux dossiers majeurs que sont l’Observatoire économique France Bois Forêt et la Veille économique mutualisée ont fait l’objet d’une synthèse. Un point sur le travail réalisé par Frenchtimber a permis de mettre en valeur l’importance des actions de l’association, à l’international, pour le bois français transformé.
Cyril Le Picard a, par ailleurs, rappelé l’initiative conjointe menée par France Bois Forêt et France Bois Industries Entreprises (FBIE) auprès des candidats aux élections présidentielles et législatives de 2017 pour mieux leur faire connaître la filière et ses enjeux : tiré à 37 000 exemplaires, un livre blanc a ainsi été diffusé auprès des députés, sénateurs, présidents de région, de la presse nationale et régionale… Enfin, sujet majeur de l’année, la campagne de communication et de mobilisation a bien sûr été largement abordée lors de cette assemblée générale. Le président en a rappelé les objectifs et les financements. Il a présenté le travail accompli en 2016 pour en préparer le lancement cette année, lancement qui a eu lieu le 7 septembre 2017 (lire notre article page 4). Un exercice s’achève, un autre a déjà commencé depuis six mois, avec de nombreux événements filière et insti­tutionnels : « Nous nous sommes fixé des objectifs communs que nous atteindrons, voire que nous dépasserons, et cela malgré nos différences qui, dans le fond, constituent notre force », a conclu Cyril Le Picard. Et le président de France Bois Forêt a tenu à remercier, au nom des membres du conseil d’administration, « le travail d’une personnalité qui nous a accompa­gnés et soutenus durant cinq ans, Stéphane Le Foll, porte-parole du Gouvernement, mais, surtout, ministre de l’Agriculture, de l’Agro­alimentaire et de la Forêt, de 2012 à 2017. »Rencontre avec Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, le 6 septembre 2017. De gauche à droite : le ministre, Stéphane Travert ; Vincent Petitet, délégué général de FBIE ; Dominique Weber, président de FBIE ; Cyril Le Picard, président de FBF ; Jean-Emmanuel Hermès, directeur général de FBF ; Alban de La Selle, de l’agence Com’Publics.
Photo : Cheick Saidou/Min.Agri.Fr
Le livre blanc a été diffusé à 37 000 exemplaires. Un outil pour mieux faire connaître la filière et ses enjeux aux futurs élus.
Doc. : FBF

© Image à la une, Cheick Saidou/Min.Agri.Fr :  Rencontre avec Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, le 6 septembre 2017. De gauche à droite : le ministre, Stéphane Travert ; Vincent Petitet, délégué général de FBIE ; Dominique Weber, président de FBIE ; Cyril Le Picard, président de FBF ; Jean-Emmanuel Hermès, directeur général de FBF ; Alban de La Selle, de l’agence Com’Publics.