Des chiffres qui parlent

Indicateurs du prix des ventes de bois sur pied, enquête nationale sur la construction bois, étude structurelle sur l’emballage bois… la filière dispose aujourd’hui, dans le cadre de l’Observatoire Économique de France Bois Forêt, de nombreuses données permettant le suivi des activités. Un panorama complet, essentiel pour les professionnels.

Depuis son lancement en 2009, l’Observatoire Économique de France Bois Forêt est monté en puissance. « Si les premières données étaient relativement limitées, la filière est aujourd’hui dotée d’une palette complète d’outils statistiques fiables et réguliers », explique Éric Toppan, coordinateur de l’Observatoire.
L’objectif est de permettre aux entreprises d’agir sur les marchés, d’anticiper les tendances et de gagner en compétitivité. Baromètres conjoncturels ou études structurelles, le champ d’action couvre d’abord le périmètre des membres de l’Interprofession Nationale France Bois Forêt : sylviculture, exploitation forestière, scierie, emballage léger, palette, caisses industrielles, négoce… Il porte également sur les secteurs clients pour en appréhender les évolutions et les mutations : parquet, charpentes et menuiseries, construction bois, produits techniques issus du sciage, bois-énergie…

Une veille économique mutualisée « public/privé »

L’enquête sur la construction bois révèle les tendances positives, notamment dans le secteur des extensions-surélévations de maisons individuelles.

Pour aller plus loin et répondre à la demande des organisations professionnelles, l’ensemble de ces statistiques sera bientôt intégré à la Veille Économique Mutualisée (VEM). Cet outil stratégique a été lancé en 2015 par France Bois Forêt, France Bois Industries Entreprises et le Codifab, en partenariat avec les ministères de l’Agriculture, de l’Économie, de l’Environnement et du Logement. « Il s’agit de structurer les données disponibles et de renforcer les dispositifs existants, dans un souci de cohérence et de meilleure visibilité », précise Éric Toppan. Le travail entrepris depuis un an a consisté à définir précisément les caractéristiques et les données économiques de la filière forêt-bois, branche par branche et de l’amont à l’aval, l’objectif étant de s’appuyer sur un schéma synthétique commun. Concrètement, d’ici à la fin 2017, il sera possible à chacun de consulter l’actualité économique du secteur, d’une branche d’activité, d’en extraire tableaux, graphiques, et de comparer son activité et ses indicateurs économiques à la moyenne de sa branche. « Avec ce tableau de bord, on disposera d’une lecture fine et consolidée de l’économie de la filière, qui permettra également à terme de faire de la prospective », ajoute Éric Toppan. L’outil servira par ailleurs à suivre les retombées de la campagne de communication nationale Cap 2020 (voir p. 5) qui démarrera dès cet automne.

Pour en savoir plus :
observatoire.test.franceboisforet.fr
umb.ffbatiment.fr
franceboisregions.fr
afcobois.fr